publicité

Il écrase un moustique, son compte Twitter est suspendu !

Cette info insolite est devenue virale sur les réseaux sociaux : un Japonais qui avait publié sur Twitter la photo du moustique qu'il venait d'écraser, a vu son compte suspendu. Récit.

Moustique-tigre, une espèce envahissante © DR
© DR Moustique-tigre, une espèce envahissante
  • La1ere.fr
  • Publié le
Ecraser un moustique peut avoir des conséquences inattendues. Un Japonais vient d'en faire la drole d'expérience. Il a en effet publié sur le réseau social une photo du moustique qu'il venait d'effacer avec ce commentaire : 

"Quand arrêteras-tu de me piquer partout alors que j'essaie juste de me détendre et de regarder la télé? Meurs! (En fait, tu es déjà mort)."


 

© DR
© DR


Conséquence pour le moins surprenante : après publication de ce tweet, le compte Twitter de ce "terrible" tueur de moustique a été suspendu. L'homme a alors recrée un nouveau compte pour raconter sa mésaventure et interpeller Twitter sur cette étrange suspension :

"Mon précédent compte a été suspendu définitivement après que j'ai dit avoir tué un moustique. Est-ce une violation?" 


Son tweet a fait un énorme buzz, relayé plus de 33.000 fois.

© DR
© DR

 

Pourquoi cette suspension ?

Si le compte de cet internaute a été suspendu, ce n'est pas parce que Twitter a engagé un programme de protection des moustiques, mais sans doute en raison des mots employés par le twittos japonais. L'algorithme de Twitter a sans doute cru repéré un appel à la violence et au meurtre... L'erreur, en l'occurence, ne semble pas humaine.

Et puisque nous en sommes à nous intéresser à cette grave affaire (!) de moustique, à La1ere, nous ne résistons pas au plaisir de partager avec vous cet article pour le moins amusant du site parodique Le Gorafi, qui prouve bien que le "bzzzzz" du moustique est universellement énervant :
A quand une pétition en ligne contre le "bzzzzzz" des moustiques ? 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play