publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Kassav-Zénith de Paris: "Avec eux, chaque concert est une fête!"

  • Par Pierre Lacombe
  • Publié le , mis à jour le

Kassav a entamé ce vendredi soir une série de trois concerts au Zénith de Paris. "Les derniers!" Parole du groupe. Les inventeurs du zouk veulent passer à "autre chose". Mais en attendant, ils ont une nouvelle fois fait danser et chanter le Zénith avec une générosité exceptionnelle.

© la1ère
© la1ère
Le groupe avait annoncé qu’il rejouerait le concert de 1986 "et un peu plus". Promesse largement tenue. Durant trois heures d’un show parfaitement orchestré, Jocelyn Béroard, Jacob Desvarieux, Jean-Philippe Marthély, Jean-Claude Naimro et leurs complices…ont fait chavirer un Zénith plein à craquer. « Avec eux, chaque concert est une fête » confie Nathalie, une fan de la première heure qui ne compte plus le nombre de fois où elle est allée les applaudir.
© La1ère
© La1ère

Un groupe en parfaite communion avec son public

Après plus de 60 Zénith et plus de 400 000 spectateurs, la ferveur demeure intacte. Le groupe se donne sans compter comme si c'était leur carrière qui se jouait ce soir. Les succés s'enchainent sans le moindre temps mort: "Chiré", "Se dam bonju", "Ayé", "Ayen Pa Mol", "Siw pa la"... Un tour de chant avec pas moins de 35 titres et des refrains repris en coeur par un public en parfaite communion avec le groupe.

Après deux heures trente de concert, Jean-Philippe Marthély lance au public: "Vous n'êtes pas fatigués ?...Non ? Alors on continue !" Le concert s'achèvera trente minutes plus tard, à minuit. 
"Ils ont donné le meilleur d'eux-mêmes, ils étaient à 200%" confie Valérie. Joëlle et Freddy, venus en couple, ne tarissent pas d'éloges, "ici c'est leur seconde maison, ils sont chez eux et on ne se lasse pas de les voir jouer". Plus loin, Michel est encore sous le charme, "leur musique se bonifie comme le vin et ce soir ils ont envoyé du bois comme jamais". 
© La1ère
© La1ère

Après le Zénith, la Tour Eiffel

© La1ère
© La1ère
La rumeur circulait depuis plusieurs jours, mais cette fois elle se précise. Kassav tourne la page du Zénith, c'est un fait, mais pas de Paris. Entre deux chansons, cette petite phrase glissée malicieusement par Jean-Philippe Marthély a soulevé un tonnerre d'applaudissements : "on se reverra bientôt, sous la Tour Eiffel".

Après avoir réuni 32 000 personnes en deux jours à Bercy pour fêter ses 20 ans en 1999 et 65 000 fans au Stade de France pour ses 30 ans, la Tour Eiffel ne semble en rien démesurée pour les Ambassadeurs des Antilles. Il faudra tout de même patienter jusqu'en 2019.
D'ici là, Kassav va une nouvelle fois faire zouker le Zénith, samedi et dimanche, avant d'entamer une nouvelle tournée mondiale.
Kassav Zénith 2016
© La1ère
© La1ère

Revoir le concert via notre compte Snapchat

Vendredi via le compte Snapchat Outremer1ere, nous vous avons raconté le concert. Revoir notre Story par ici :
Snapchat Outre-mer 1ère Kassav

 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play