publicité

Miss France

rss

Malgré son tatouage, Miss Provence n'est pas exclue… contrairement à Miss Martinique

Jade Voltigeur, Miss Martinique 2017, a été disqualifiée pour un colibri tatoué à l'omoplate. Kleofina Pnishi, tatouée à l'intérieur du poignet, est maintenue dans la course à la couronne de reine de beauté en décembre prochain. Autre polémique : la taille des candidates tahitiennes.

  • La1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
Depuis quelques jours, la polémique enfle sur les réseaux sociaux et les internautes s'écharpent autour d'une question : pourquoi miss Provence n'a pas été disqualifiée à l'instar de miss Martinique, alors que toutes deux sont tatouées ? 



La semaine dernière, le comité Miss Martinique décide de priver Jade Voltigeur de participation au show national qui aura lieu en décembre prochain. Si elle garde son titre et sa couronne, la jeune femme sera remplacée par sa 1ère Dauphine, Laure-Anaïs Abidal. En cause : un tatouage de colibri recouvrant une bonne partie de son omoplate. Jade Voltigeur l'avait maquillé avec du fond de teint le soir de l'élection. 

© Martinique1ere Jade Voltigeur conserve sa couronne de Miss Martinique 2017 mais c'est Laure-Anaïs Abidal qui représentera la Martinique à Miss France.
© Martinique1ere Jade Voltigeur conserve sa couronne de Miss Martinique 2017 mais c'est Laure-Anaïs Abidal qui représentera la Martinique à Miss France.

Miss Provence, elle, n'a pas connu le même sort. Son tatouage représente "le prénom de sa sœur et la date de son décès survenu l'année dernière", explique Lydia Podossenoff, déléguée du comité régional Provence, sur Facebook. C'est elle qui a choisi de maintenir Kleofina Pnishi. Il signifie "sa force, celle d'avancer le plus loin possible pour sa famille". 

Miss Provence défendue par son comité sur Facebook © Capture d'écran FB
© Capture d'écran FB Miss Provence défendue par son comité sur Facebook

Les "petits tatouages discrets" autorisés

Contactée par Le Parisien, Sylvie Tellier a estimé que le tatouage de Miss Martinique est "assez gros pour qu'il pose problème. Pour miss Provence, son tatouage est tout à fait réglementaire". Et la directrice du concours de beauté d'ajouter : "il n'y a pas de polémique. On autorise des petits tatouages discrets pour que les jeunes femmes ne soient pas pénalisées au concours Miss France, dans les concours internationaux."

Les candidates tahitiennes trop petites ?

La taille minimum pour concourir à Miss France est fixée à 1,70m. Or, cette année, quatre des dix prétendantes n'atteignaient pas cette limite. Elles savaient donc qu'elles ne seraient pas élues, car impossible à présenter au concours national. "Nous devons nous adapter aux candidatures qui se présentent", a estimé le comité organisateur. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play