publicité

Chikungunya : 300 poches de sang envoyées aux Antilles chaque semaine

En raison de l'épidémie de chikunguya qui touche actuellement les antilles, chaque semaine environ 300 poches de sang sont envoyées à destination des patients antillais. 

L'épidémie de chikungunya a débuté fin 2013. En huit mois, 135 425 personnes ont été touchées aux Antilles et en Guyane. © CDC / PHANIE
© CDC / PHANIE L'épidémie de chikungunya a débuté fin 2013. En huit mois, 135 425 personnes ont été touchées aux Antilles et en Guyane.
  • Martinique1ere
  • Publié le , mis à jour le
Ce lundi, dans un communiqué de presse publié sur son site, l’Etablissement Français du Sang (EFS), indique, qu'en raison de l'épidémie de Chikungunya qui touche actuellement les antilles, chaque semaine environ 300 poches de sang sont acheminées vers la Martinique et la Guadeloupe pour répondre aux besoins des malades. Selon l'EFS, l'épidémie de chikungunya a fortement touché la population des donneurs de sang et engendré une baisse sensible des dons dans nos régions. "En cette rentrée, les besoins en produits sanguins sont donc importants et l’EFS incite les donneurs de sang à se mobiliser !"

Le communiqué de presse de l'EFSSuite à l'épidémie de Chikungunya ayant touchée la Réunion, entre 2005 et 2007, une étude dévoilée par l'Institut de Veille Sanitaire évaluait le risque de contamination à "132 pour 100 000 dons pour l’ensemble de l’épidémie, atteignant 1500 pour 100 000 au maximum de l’épidémie". Le risque de contamination transfusionnel, était toutefois jugé "très inférieur au risque de contamination par transmission vectorielle". 

L'étude de L'IVS

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play