publicité

Zika : Marissol Touraine demande aux femmes enceintes de différer leurs voyages notamment en Martinique

  • Martinique1ere
  • Publié le 28/01/2016 | 03:55, mis à jour le 28/01/2016 | 07:51

Sur France-Info ce jeudi matin (28 janvier) la ministre de la santé recommande aux femmes enceintes de ne pas se rendre en Martinique, en guyane et dans les Collectivités d'Outre-Mer, face à l'épidémie de Zika. Des renforts sont annoncés pour la Martinique. Serge Letchimy critique la ministre.

Moustique tigre et virus du zika © © CENTERS FOR DISEASE CONTROL AND PREVENTION
© © CENTERS FOR DISEASE CONTROL AND PREVENTION Moustique tigre et virus du zika
Invitée ce jeudi matin par Jean-François Achilli (France-Info), la ministre de la santé recommande aux femmes enceintes de différer leurs voyages en Martinique, Guyane et dans les Collectivités d'Outre-Mer, face à l'épidémie de Zika. "Dans des cas limités, la maladie peut être très grave avec des effets neurologiques et pour les femmes enceintes, des complications, des malformations pour leur bébé. Je veux dire très fortement. Des femmes qui sont en métropole sur le territoire français et qui ont prévu d'aller en Guyane, en Martinique ou dans les territoires d'outre-mer,  si elles sont enceintes, je leur recommande de différer leur voyage. Il y a un enjeu de santé publique" a indiqué Marisol Touraine au micro de France-Info.


Des renforts médicaux annoncés en Martinique 

La ministre de la santé a également annoncé le départ pour la Martinique d'une équipe de renfort sanitaire "pour évaluer les besoins complémentaires que nous apporterons aux médecins et aux hôpitaux dans ces territoires"....

Serge Letchimy  regrette la déclaration  de la ministre de la santé

Dans un communiqué, le député Serge Letchimy critique l'annonce de la ministre. "L'enjeu  c'est de travailler à l'éradication du Zika, de mettre en place dès mesures préventives sanitaires  pour tous et non de distinguer  les femmes touristes enceintes de l'hexagone  de celles qui vivent  dans ces territoires dont certaines attendent aussi des bébés". Une mobilisation locale et nationale s'impose comme nous l'avons fait il y 2 ans contre le chykungunia
 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play