publicité

Les anciens reprochent aux "gens d'aujourd'hui" de malmener le créole

Quelques jours avant la journée internationale du créole du 28 octobre, la langue est valorisée dans un ouvrage de Marie-Julie Bernadine-Léon-Volny : "Pawol palé", "pawol matjé". Il s'agit d'un recueil de témoignages des anciens qui critiquent notamment la façon de parler le créole de nos jours.

L'auteure de l'ouvrage et des personnes âgées de la ville de Sainte-Marie (26 octobre 2017) © Patrice Chateau-Degat
© Patrice Chateau-Degat L'auteure de l'ouvrage et des personnes âgées de la ville de Sainte-Marie (26 octobre 2017)
  • Martinique 1ère
  • Publié le
"Pawol palé", "pawol matjé" est un recueil de témoignages des anciens, un ouvrage réalisé par Marie-Julie Bernadine-Léon-Volny, une authentique native de la ville de Sainte-Marie. Elle a en particulier rencontré Emilie. Cette grand-mère âgée de 91 ans est de culture totalement créole. "Sèl lang' mwen sa palé byen sé kréyol", confie-t-elle.

La créole a bien sûr évolué au cours de ces dernières années, au point d'être dilué dans la langue française. L'auteure de l'ouvrage se dit presque désespérée de tant de confusion. "Sé moun la ka palé fwansé kréyol", dit-elle. Bref, les anciens reprochent aux "gens d'aujourd'hui" de malmener le créole.

(Re)voir le reportage d'Irène Emonides et Patrice Chateau Degat à Sainte-Marie
Palé kryol an tan lontan
La façon de parler le créole fait débat en Martinique à la veille de la journée internationale  -  martinique  -  martinique

Marie-Julie Bernadine-Léon-Volny, l'auteure de l'ouvrage, est interrogée dans ce reportage au milieu des personnes âgées

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play