publicité

La CDMT et la CGTM relaient la grève des fonctionnaires

Ce mardi 10 octobre est marqué par un appel à la grève des syndicats de fonctionnaires, contre une série de mesures engagées par le gouvernement. La CDMT et la CGTM, appellent à manifester en Martinique.

Ghislaine Joachim-Arnaud (CGTM) et Philippe Pierre-Charles (CDMT), le 1er mai 2017 à la maison des syndicats à Fort-de-France. © C.Cupit
© C.Cupit Ghislaine Joachim-Arnaud (CGTM) et Philippe Pierre-Charles (CDMT), le 1er mai 2017 à la maison des syndicats à Fort-de-France.
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le

Les fonctionnaires en colère reprochent trois décisions au gouvernement : le gel du point d'indice, le rétablissement d'un jour de carence et la suppression de 120 000 postes sur le quinquennat. Les syndicats espèrent une forte mobilisation pour peser dans les nouvelles négociations avec le gouvernement.

Au moins deux syndicats martiniquais ont appelé à cesser le travail, la CDMT (Centrale Démocratique Martiniquaise des Travailleurs) et la CGTM (Confédération Générale du Travail de la Martinique).

La CGTM veut protester contre les suppressions de postes et les ordonnances de la loi travail. "Un texte de régression sociale", scandent ses militants. Un rassemblement très large est attendu ce mardi matin (10 octobre 2017), à la maison des syndicats à Fort-de-France. La CDMT, qui sera aussi présente à ce rassemblement, appelle à dénoncer le blocage des salaires et la suppression de postes. Sur les réseaux sociaux, un tract signé Force Ouvrière Martinique, accompagne ce mouvement "contre la baisse du pouvoir d'achat des fonctionnaires".

D’autres centrales ne vont pas relayer cet appel. C'est le cas de l'UGTM (Union Générale des Travailleurs Martiniquais). "Sur ces sujets, la priorité est donnée à des actions réfléchies et élaborées sur le plan local", expliquent ses dirigeants.


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play