publicité

Combattre la violence... à coups de "tchock"

C'est le pari de l’association Tchock Matinik qui depuis trois ans dispense des cours de boxe anglaise et kick boxing aux enfants et jeunes adultes de différents quartiers de Fort-de-France. 

L'association est implantée au quartier Hauts du Port à Fort-de-France. © Martinique 1ère
© Martinique 1ère L'association est implantée au quartier Hauts du Port à Fort-de-France.
  • Aurélie Treuil - Peggy Pinel-Féréol
  • Publié le
Malgré les apparences et surtout les a priori, la boxe n’est pas forcément un sport violent et peut même permettre de lutter justement contre la violence. Depuis trois ans, l’association Tchock Matinik a lancé ce pari et dispense des cours à des enfants et jeunes adultes au quartier Hauts du Port à Fort-de-France. 

Canaliser et favoriser la mixité

L'éducation par le sport, l'intégration et la mixité sociale sont les objectifs que souhaitent atteindre les coachs sportifs qui semblent sur la bonne voie. Selon Thierry Sulty, le père de Clarence qui pratique la discipline depuis plusieurs mois, son enfant a changé. "Ça lui permet de s'épanouir. Même au niveau de l'école, on sent un changement, au niveau du comportement aussi. Il est beaucoup plus posé et beaucoup plus concentré sur son travail".

À travers un sport de combat, l'association tente de réduire la délinquance dans les quartiers en imposant l'autodiscipline, le goût de l’effort et le dépassement de soi, trois valeurs essentielles dans la boxe.

( Re)voir le reportage avec des images d'Eddy Bellerose :
Boxe

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play