publicité

Déficit de la Région : le financement du TCSP au coeur de la polémique

Nouveau rebondissement dans l'affaire du déficit de l'ex Conseil Régional. Alors qu'Ensemble Pour une Martinique Nouvelle tenait une conférence de presse ce jeudi (22 septembre), Simon Morin, le président du Syndicat mixte du TCSP, a tenu des propos ambigus...

un BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) qui entamera bientôt les essais © FABRICE DEFREMONT
© FABRICE DEFREMONT un BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) qui entamera bientôt les essais
  • Alain Livori
  • Publié le , mis à jour le
Daniel Marie-Sainte "a raison". C'est la déclaration de Simon Morin, le président du SMTCSP (Syndicat mixte du TCSP), proche d'Ensemble Pour une Martinique Nouvelle. "Le syndicat mixte ne perçoit aucune taxe transport, rien du tout. Il n'a pas de recettes autre que celles données par les différentes collectivités qui ont créé le syndicat mixte. Il n'avait pas les moyens de payer cette somme".

Explications

À l'époque, le SMTCSP a été créé par la Région, le Conseil Général et la CACEM. Ces trois organismes en sont ses principaux financeurs. Il bénéficie également des fonds européens pour mener ses actions. Pour activer les travaux du TCSP, la région - mandature Letchimy - a décidé de réaliser des travaux sous ses fonds propres en maîtrise d’ouvrage publique. Les élus ont voté ces fameux 15 millions d'euros. Pour cela, l'ex Conseil Régional passe une convention tripartite avec la CACEM, le Conseil Général et le syndicat mixte.
 
La communauté d'agglomération du centre et l'ex Conseil Général s’engagent à verser au SMTCSP leur participation aux 15 millions pour qu’il puisse rembourser la Région. Mais les collectivités sont en difficultés financières. La somme n’est pas versée avant la fin de l'année 2015. Pire, les élections de la CTM ne se passent pas comme prévue...

Une dette remboursable ?

Le syndicat mixte n’a pas de recettes propres. Mais pour qu'il puisse rembourser les 15 millions d’euros, il faudrait aujourd’hui que la CACEM verse ce qu’elle doit et que la CTM verse au SMTCSP la part du Conseil Général pour ensuite être remboursé. En clair, la CTM doit se payer elle-même.

Faisant référence à l'avis de la chambre régionale des comptes, Simon Morin estime que la CTM aurait dû inscrire cette somme en recette. Le président du SMTCSP interrogé sur radio Martinique 1ère.

Simon morin, TCSP

Dans le cadre des travaux de réalisation des travaux du TCSP, Simon Morin fait une mise au point "afin d'éviter toute interprétation abusive", écrit-il dans un communiqué :


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play