publicité

Emplois aidés : les manifestants annoncent opérations "molokoy" et blocages de zones

Les manifestants de l'Unité syndicale et associative contre la suppression des contrats aidés, avec le soutien des maires, annoncent des opérations "molokoy" et de brefs blocages demain avant une nouvelle "démonstration de force" à Fort-de-France.

Plus de 2000 personnes dans les rues de Fort-de-France pour le maintien des emplois aidés (lundi 25 septembre 2017) © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Plus de 2000 personnes dans les rues de Fort-de-France pour le maintien des emplois aidés (lundi 25 septembre 2017)
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le
Plus de 2000 personnes dans les rues de Fort-de-France hier matin (lundi 25 septembre), et ce n'est peut-être que le début d'une plus grande mobilisation. Les manifestants promettent une nouvelle démonstration de force ce mardi pour le maintien des emplois aidés en Martinique.


Mairies, écoles, crèches, cantines, toujours fermées


Le collectif grossit jour après jour et se compose de citoyens, d'organisations syndicales, d'élèves, d'enseignants, mais aussi de membres d'associations ou de maires. Dans la foule, le représentant de l'État est la cible. "Le Préfet veut une fois de plus nous manipuler.

Pour l'Éducation Nationale, il semble dire que les revendications sont entendues et satisfaites. Il n'en est rien. Le courrier parle de contrats aidés "renouvelables d'ici la fin de 2017". Il ne parle en aucun cas des contrats qui se terminent dans le courant de l'année scolaire après décembre 2017. Cela veut donc dire clairement que les contrats aidés de l'Éducation nationale ne sont pas assurés jusqu'à la fin de l'année scolaire",
s'inquiète le collectif.
 
Pour les associations, rien n'est clair, selon les manifestants."Aucune garantie n'est donnée quant aux modalités de transformation des contrats aidés au profit de formes d'insertion notamment pour les personnes les plus éloignées de l'emploi âgées de plus de 25 ans. Aucune garantie non plus n'est donnée quant à l'obtention de nouveaux contrats".
 

Opérations "molokoy" et blocages


Les manifestants envisagent d'augmenter la pression tant que le moratoire sur les contrats aidés ne sera pas à l'ordre du jour. "Nous ne céderons pas et nous transmettons au préfet une proposition de protocole susceptible de mettre fin au conflit". 
 
Ce mardi 26 septembre, les opérations Molokoy reprennent à 5h30 avec trois rendez-vous : Lina's Café au Lamentin, Bureau vallée à Ducos, Place du bourg de Case-Pilote. "Attendez-vous à des surprises tout le long du parcours", annoncent les manifestants. Les opérations "Molokoy" convergeront vers la Maison des syndicats à Fort-de-France.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play