publicité

Enfants bloqués à Miami : la préfecture suspend l'association JIKAELE

L'association JIKAELE, responsable du voyage polémique de 42 enfants à Miami est suspendue de toute activité pour une durée de 6 mois. Une enquête administrative est ouverte afin de comprendre les raisons de ces dysfonctionnements et d’identifier toutes les responsabilités.

© JIKAELE
© JIKAELE
  • Martinique 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Conformément à la loi, l’association JIKAELE PRESTA+ a déclaré auprès de la Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DJSCS) un séjour de vacances de 37 enfants et jeunes gens du 17 au 30 juillet à Orlando en Floride. Il était prévu un retour du groupe par un charter affrété par la compagnie Eastern Airlines, dimanche dernier ( 30 juillet 2017). "Le vol n’a pas pu être effectué et ni les services de l’État en Martinique, ni les services consulaires français à Miami n’ont été avisés par l’organisateur", constate Franck Robine, le préfet de Martinique.

Sitôt informés de l’incident par des parents, la préfecture et la DJSCS, ont rencontré les organisateurs afin de comprendre la situation et d’intimer à la structure de trouver les solutions pour rapatrier, dans les meilleurs délais, les enfants. Le consul de France à Miami a été alerté par le préfet de Martinique. "Il s’est déplacé dans les hôtels où étaient les enfants pour vérifier leurs conditions d’hébergement et de prise en charge qui ont été jugées correctes (3 ou 4 jeunes par chambre, chambres avec salle de bain, repas assurés, vêtements de rechange). Le consul a pu échanger directement avec les enfants. "Il s'est également rendu à l'aéroport pour s'assurer de leur départ.
Arrêté de suspension de toute activité pour 6 mois
La Préfecture, la DJSCS et le consulat ont été en communication constante. Ils ont également recherché chaque jour des contacts avec les représentants de la structure tant à Miami qu’en Martinique afin de suivre l’évolution de la situation et de prendre des nouvelles des enfants", précisent les services de l'État.
 
Dès le retour de l’ensemble des enfants en Martinique, (jeudi 3 et samedi 5 août), accueillis notamment par le préfet de Martinique, un arrêté de suspension de toute activité pour une durée de 6 mois a été signifié à l’organisateur.

La Commission départementale de la jeunesse, des sports et de la vie associative (CDJSVA) va bientôt se réunir pour statuer sur cette organisation. Une enquête administrative diligentée par la DRJSCS est d’ores et déjà ouverte à l’encontre de l’organisateur afin de comprendre les raisons de ces dysfonctionnements et d’identifier toutes les responsabilités.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play