publicité

Grève à l'abattoir : le village de la viande locale perturbé

L'abattoir territorial affiche toujours porte closes, quatre jours après la décision des salariés de la structure de se mobiliser faute de paiement des salaires. En plus de la pénurie naissance de viande pour les artisans-bouchers, le "village de la viande locale" a dû être reporté à demain.

Les chapiteaux et les étals étaient déjà en place pour le lancement de la 7e édition du village de la viande locale. © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Les chapiteaux et les étals étaient déjà en place pour le lancement de la 7e édition du village de la viande locale.
  • Par Peggy Pinel-Fereol
  • Publié le , mis à jour le
Depuis la mobilisation des salariés de ce lundi (7 août), l’activité n’a toujours pas repris à l’abattoir territorial. Les virements de salaire ont été effectués sur les comptes des employés, mais deux d’entre eux n’auraient toujours pas été crédités. Ainsi, par "solidarité", leurs collègues ont décidé de ne pas reprendre le travail tant que tous n’auront pas reçu leurs paies.   

Un évènement plus court

Conséquence directe de cette fermeture, les artisans-bouchers sont confrontés à une pénurie de viande sur leurs étals qui les oblige à repousser la 7e édition du village de la viande locale. L'évènement qui devait débuter ce jeudi 10 août devrait commencer demain (vendredi 11 août) pour trois jours jusqu'à dimanche (13 août). 

(Re)voir le reportage Débora Ambroisine et Marc-Francois Calmo : 
boucher

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play