publicité

Le groupe Digicel annonce 1625 licenciements pour restructurer sa dette

L’opérateur de téléphonie mobile Digicel, qui opère dans 31 marchés de la Caraïbe annonce un licenciement massif de 1625 employés pour restructurer une dette de 6 milliards de dollars. Mais la filiale Antilles-Guyane du groupe qui compte 200 salariés n’est pas concernée.

La filiale "Digicel Antilles Guyane Française" emploie 200 salariés non concernés par cette annonce de licenciement © Maurice NAGOU
© Maurice NAGOU La filiale "Digicel Antilles Guyane Française" emploie 200 salariés non concernés par cette annonce de licenciement
  • Par Maurice Nagou
  • Publié le , mis à jour le
Digicel, le groupe de téléphonie mobile des Caraïbes, appartenant à l'Irlande, doit trouver d’urgence plus de 1milliard de dollars US (920 millions d'euros) pour refinancer des emprunts qui sont échus au cours des deux prochaines années.

25% du personnel concerné

Le groupe Digicel, dont la dette totale s’élève à 6 milliards de dollars, confirme qu’il réduira sa main-d'œuvre mondiale de 25% sur 18 mois car il lui faut impérativement diminuer ses coûts et augmenter ses bénéfices. Digicel emploie actuellement plus de 6 500 salariés à plein temps, ce qui signifie qu'il prévoit de mettre fin à 1 625 emplois.

Selon le journal Irlandais  Irish Time : "De telles mesures donneraient à Digicel, qui opère dans les Caraïbes, en Amérique centrale et dans le Pacifique Sud, une importante marge de manœuvre financière car il concerne un vaste programme de restructuration. Le groupe a révélé en février qu'il prévoit de supprimer plus de 1500 emplois, soit un quart de son effectif pour améliorer les bénéfices, qui ont diminué au cours des sept derniers trimestres en raison de la faiblesse de la monnaie dans certains de ses principaux marchés". Il s’agit là de la position officielle de Denis O'Brien, fondateur de Digicel.

La filiale Antilles-Guyane épargnée

Selon Florent Daubord, le PDG de "Digicel Antilles Françaises Guyane", les 200 employés de sa filiale ne sont pas concernés par cette annonce de licenciement global. Ici la situation financière est déclarée saine, nous a-t-il déclaré par téléphone, et le groupe au contraire tient à afficher un certain dynamisme. Digicel est, par exemple, le premier opérateur téléphonique à faire tomber les barrières du roaming dans la Caraïbe, y compris à Cuba. Et le retard dans l’arrivée de la 4G sur le réseau Digicel, nous explique Florent Daubord, n’est pas lié à des difficultés financières mais à un changement d’équipementier : ZTE remplaçant Ericson. Une attente de quelques mois supplémentaires qui devrait déboucher sur l’installation d’un réseau performant.

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play