publicité
Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Lavi awtis rèd

Défendre un projet pour être un artiste qui vit de son art. C'est le quotidien d'un danseur-chorégraphe, un musicien, un metteur en scène ou un comédien. Dix-huit compagnies ont défendu leur projet jeudi (16 février) devant la commission d’expert interrégionale de la DAC.

La commission interrégionale est composée de dix-sept experts de différent corps de métier, de la Martinique et de la Guadeloupe. © Martinique1ère
© Martinique1ère La commission interrégionale est composée de dix-sept experts de différent corps de métier, de la Martinique et de la Guadeloupe.
  • Par Peggy Pinel-Fereol
  • Publié le
"Lavi awtis rèd", être un artiste n’est pas une chose facile... l'adage se vérifie au quotidien. En effet, avant de pouvoir montrer le fruit de son travail sur une scène, l'artiste doit monter un projet, le défendre pour obtenir une salle et les fonds nécessaires pour tout financer.

Ce jeudi 16 février, la Direction des Affaires Culturelles (DAC) a accueilli les représentants de chacune des dix-huit compagnies. Un à un, ils se sont se présentés devant les membres de la commission d’expert afin d'obtenir une aide à la création indispensable poursuivre leur projet jusqu'à sa diffusion. 

Réussir à convaincre

Pour ce grand oral, dix-sept experts de différent corps de métier, de la Martinique et de la Guadeloupe, puisqu'il s'agit d'une commission interrégionale. Elle est chargée de délivrer un avis favorable ou défavorable sur les demandes déposées cette année pour les arts vivants (théâtre, danse et musique).

Cette commission ne se réunit qu’une fois par an. L'année dernière elle s'est tenue en Guadeloupe. Après étude de leur dossier, dans une dizaine de jours, les artistes pourront enfin savoir si leur projet pourra voir le jour. 

(Re)voir le reportage avec les images de Marc Balssa : 
artistes
Dix-huit compagnies de danse, musique et théâtre ont défendu leur projet ce jeudi (16février).   -  martinique  -  martinique

Sur le même thème

  • culture

    Le roi Todo magnifie Aimé Césaire à Basse-Pointe

    La suite de la visite en Martinique du roi Todo Kpodekon Kinmakin avec ce matin une rencontre à Basse-Pointe où Aimé Césaire a passé les premières années de sa vie. Sa majesté est ensuite allé à la rencontre des collégiens de la commune qui l’ont accueilli avec des chants et des poèmes.

    Mis à jour le jeudi 18 Mai 2017 à 18:13
  • culture

    Les auteurs martiniquais lancent un SOS à leurs lecteurs

    Voilà une rencontre originale, celle d'auteurs martiniquais qui vont à la rencontre de leurs lecteurs, en contact direct. Ce vendredi matin (31 mars), et jusqu'à demain, une quarantaine d'auteurs s'est installé sur l'esplanade du théâtre Aimé Césaire à Fort-de-France.

    Mis à jour le vendredi 31 Mars 2017 à 14:25
  • culture

    Les artistes manifestent à la CTM

    Les professeurs diplômés en musique, danse et théâtre manifestent, depuis 10 heures, ce lundi 06 mars au siège de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) à Plateau Roy à Schoelcher. Le collectif des artistes souhaitent rencontrer le président du conseil exécutif Alfred Marie-Jeanne.

    Mis à jour le lundi 06 Mars 2017 à 16:50
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Votre site 1ère se modernise, nous aimerions savoir ce que vous en pensez.
Cela ne prendra pas plus de deux minutes.

Donnez votre avis