publicité

Une magnifique voix grave s’est éteinte

Le chanteur, comédien, artiste-peintre, Franck Valmont est décédé la semaine dernière à Paris à l'âge de 88 ans. Le guadeloupéen a collectionné les tubes grâce à sa belle voix grave dans des répertoires de negros-spirituals et de chansons de charme dont le célèbre "si, si, disait l'oiseau".

Franck Valmont (1929-2017) © lokal5
© lokal5 Franck Valmont (1929-2017)
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le
Franck Valmont arrive en France en 1954, en provenance de sa Guadeloupe natale, pour se lancer dans la décoration. ll est habile de ses mains et veut se perfectionner dans la décoration d'intérieur. Il s'essaie aussi à l’art pictural, quelques temps plus tard. Dans le même temps, sans faire des études supérieures, il se cultive. Il veut écrire des chansons et les interpréter sans passer pour l'antillais de service confiné dans des rôles secondaires. Il défend sa conception d'homme éclairé. Lui le militant du PPM (Parti Progressiste Martiniquais), soutien d'Aimé Césaire lors des municipales dans les années 70.

Franck Valmont, de son vrai nom Félix Vaton, un pseudonyme nécessaire car son père a un préjugé contre les chanteurs. "Il pensait qu’un chanteur était un voyou, un fainéant ou un homosexuel", raconte l'artiste lors d'un entretien sur la chaîne lokal5 en 2015 à Paris. 

À Paris, il s'inscrit au Petit conservatoire de la chanson de Mireille (Mireille Hartuch) rendez-vous très couru depuis 1955, par toute une génération de chanteurs en herbe. Il y croise des célébrités : Claude Nougaro, Frida Boccara, Hugues Aufray, ou celui qui devient son ami Georges Moustaki.

Ses copains antillais lui disent, "tu devrais chanter, avec ta grosse voix tu vas charmer les éléphants en Afrique". Franck Valmont a du talent. Il commence à chanter à "la canne à sucre", cabaret en vogue en 1959 à Paris. Il chante avec des intonations de John William.
w
C'est dans ce contexte qu'il enregistre son premier disque "si, si, disait l’oiseau". C'est un énorme succès. "Mon plus grand succès aux antilles lors d’une tournée avec Moune de Rivel en 1966", se souvient-il.

Franck Valmont effectue plusieurs voyages entre Paris, la Guadeloupe et la Martinique et devient l'un des ténors de la chanson de variétés. Ses titres les plus connus "Mimile", "Chaque matin c’est plus beau qu’hier", "Maléré" ou "Mwen sé la biguine". Il est décédé jeudi dernier (27 juillet 2017), à Paris, à l'âge de 88 ans.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play