publicité

Marcelle Prudent s'éteint après une vie bien remplie

Marcelle Prudent, née Titina, ancienne directrice de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales de la Martinique, est décédée le 10 octobre 2017, dans sa quatre-vingt cinquième année. 

Marcelle Prudent, née Titina, ancienne directrice de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales de la Martinique, nous a quittés le 10 octobre 2017 dans sa quatre-vingt cinquième année. © collection privée
© collection privée Marcelle Prudent, née Titina, ancienne directrice de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales de la Martinique, nous a quittés le 10 octobre 2017 dans sa quatre-vingt cinquième année.
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le , mis à jour le
Née le 16 novembre 1931, après ses études d’hypokhâgne, elle suivit des études de droit et de gestion et prépara les concours d’entrée dans l’administration centrale du Ministère de la Santé où elle démarra sa carrière à la fin des années 50.
Elle revint en Martinique au début des années 60 à la Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales où elle fut successivement nommée Chef de Bureau, puis première femme martiniquaise, inspecteur première classe, puis Inspecteur principal en 1977.

En 1981, affectée à la Direction Régionale de la Sécurité Sociale Antilles-Guyane, elle assura l’intérim des fonctions de directeur régional en 1983, puis à compter de 1984 à 1991, elle fut directrice départementale de la DASS Etat de la Martinique jusqu’à sa retraite en 1991.
 
Mariée à Guy Prudent, professeur de mathématiques honoraire, elle laisse une fille Gilberte, mariée à Léonard Jean-Toussaint et 3 petits fils, Jean-Marie, Pierre et Samuel. Elle était la dernière d’une fratrie de 6 enfants, après sa sœur Gilberte, et ses frères Théodore, Yves-André, Victor, et Henri Titina (ancien directeur de la société de production d'électricité en Martinique).
 

Une vie très active et très riche dans le milieu associatif
 

Cœur Vaillante et Ame vaillante dès son plus jeune âge, militante "catholique" à l’instar de sa mère, elle fonda avec son époux, l’ACPM (Association des Centres de Préparation au Mariage) avec le père Gabriel Valard dès son retour en Martinique en 1964.

Elle fut membre fondateur du CLER (Amour et famille) - antenne de Martinique. Membre du Groupe de prières de la Frères de la Visitation Cluny, elle fut animatrice avec son mari de la première session CANA à la Martinique en 1990, et en 1994, cofondatrice de la communauté du chemin neuf. Elle était avec son frère Henri Titina, parmi les membres fondateurs de Radio Saint Louis où elle anima des émissions et commenta l’Evangile durant une quinzaine d’années.
 
Elle était également Membre du Club Soroptimist de Fort de France sud, de l’Association des Anciennes Elèves du Lycée de Jeunes Filles, et du Conseil d’Administration de l’AMEDAV (Association Martiniquaise pour l'Education des Déficients Auditifs et Visuels).
 
Enfin, c’est le Préfet Edouard Lacroix qui lui remit l’insigne de Chevalier dans l’ordre national du Mérite en janvier 1987, qu’elle reçut au titre du Ministère de la Santé.
 
Ses obsèques seront célébrées par Monseigneur David Macaire entouré des curés de Martinique, ce vendredi 13 octobre à 15h à la Cathédrale de Fort de France. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play