publicité

Martin Plissonneau, poussé par le vent

Rencontre avec un jeune sportif martiniquais de 19 ans. Martin Plissonneau pratique la planche à voile. Au début du mois de mai, il a remporté le titre de champion des États-Unis des moins de 21 ans.

Martin Plissonneau a participé aux Championnats des États-Unis à Corpus Christi (Texas) en mai 2016. © MIKE MURPHY
© MIKE MURPHY Martin Plissonneau a participé aux Championnats des États-Unis à Corpus Christi (Texas) en mai 2016.
  • Par Laurie-Anne Virassamy
  • Publié le
Malgré son jeune âge, Martin Plissonneau a tout d'un grand. Ce Martiniquais de 19 ans est pragmatique, conscient des difficultés et des sacrifices que les sportifs doivent faire. Son histoire commence il y a peu. À 11 ans, c'est au Cercle Nautique de Schoelcher qu'il apprend à dompter la mer et le vent sur un optimist avant de passer à la planche à voile. Mais ce premier essai n'est pas concluant. "C'est quand même un sport assez difficile à apprendre au début. Il faut avoir de la patience". Mais le déclic se fait. À 16 ans, il décide de "passer au niveau supérieur. C'est devenu une drogue", sourit-il. 

Martin Plissonneau enchaîne les compétitions et les premiers bons résultats. Malgré tout, il garde la tête froide. Après le bac, il décide de poursuivre ses études tout en continuant à pratiquer son sport. "Au début, je ne voulais pas lâcher mon rêve, d'arriver à un niveau pro. Pendant ma première année d'études, j'ai compris que c'était compliqué de faire les deux". Alors il change d'avis et décide de "rester à un bon niveau dans les deux mais pas le meilleur. Je préfère un top 10. J'assure un niveau correct à l'école et sur l'eau". Il préfère miser sur le long terme.

Martin Plissonneau : le sport de haut niveau, un pari risqué


S'entraîner dans le froid canadien

Pour poursuivre ses études, il envisage d'abord l'Hexagone avant de se rabattre sur le Canada car il voulait, dit-il, un changement radical. Depuis deux ans, il fait des études de commerce à HEC Montréal. Son emploi du temps est suffisamment aménagé pour lui permettre de continuer son entraînement.

Martin Plissonneau : comment il s'organise entre les cours et les entraînements

Son temps sur l'eau est réduit à cause de la météo canadienne. Pourtant, Martin sent qu'il progresse beaucoup plus vite désormais. En mai dernier, il a remporté à Corpus Christi, au Texas, le titre de champion des États-Unis des moins de 21 ans dans la catégorie longue distance.

Présent sur les réseaux sociaux comme un pro

Il a largement partagé cette victoire sur les réseaux sociaux où il est très présent, autant que les sportifs de haut niveau. 

Martin Plissonneau, présent sur les réseaux sociaux

Martin Plissonneau est en Martinique jusqu'à la fin du mois d'août. Il s'envolera par la suite pour le Canada pour y poursuivre ses études pendant encore deux ans au moins, avant de se consacrer, peut-être exclusivement, à sa passion, la planche à voile.

Sur le même thème

  • voile

    Voiles de Saint-Barth : régates annulées

    Les régates de la 8e édition des Voiles de Saint-Barth de ce samedi 15 avril sont annulées. Le comité de course a pris cette decision compte tenu d'un vent plutôt faible, voire inexistant sur certaines portions des parcours proposés. Les classements d'hier sont définitifs.  

  • voile

    Voiles de Saint-Barth : un vendredi sans vent

    Eole était absent ce vendredi 14 avril sur la flotte engagée aux Voiles de Saint-Barth. Les équipages ont dû composer avec de petits airs (entre 0 et 8 nœuds). Les marins ont bataillé ferme pour faire avancer au mieux leurs machines, 

  • voile

    Voiles de Saint-Barth : Journée de relâche

    Journée de relâche ce jeudi 13 avril pour les concurrents des "Voiles de Saint-Barth".  Un jour de repos au beau milieu de la semaine de compétition était un pari osé. Il a définitivement fait l’unanimité, surtout après les conditions de course d'hier (mercredi 12 avril).

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play