publicité

Soirées à la carte pour adolescents

Des jeunes de moins de 18 ans dans des soirées, il fallait y penser et le concept semble avoir trouvé son public. Loin des parents mais sous la surveillance de quelques adultes, les adolescents ont leur soirée. Depuis deux ans, l’association Le Duc-Events encadre des manifestations.

Une salle comble lors d'une soirée organisée par l'association Le Duc-Events. © Le Duc-Events
© Le Duc-Events Une salle comble lors d'une soirée organisée par l'association Le Duc-Events.
  • Swann Vincent (Stagiaire)
  • Publié le , mis à jour le
Qui n’a pas rêvé adolescent de faire "comme les grands" et aller s’amuser en boîte jusque tard dans la nuit, voire au petit matin ? C’est la réflexion qu’à eu Axel Honoré, le président de Le Duc-Events, "une association de jeunes, pour les jeunes, créée par les jeunes" comme il se plaît à le dire sur les réseaux sociaux. En effet, cet organisme à but lucratif organise des soirées depuis décembre 2015 destinées à un public mineur de 13 à 18 ans, de 21h à 3h du matin, depuis près de deux ans maintenant. 
 

Créer un lien de confiance 

La participation à ces événements nécessite une autorisation certifiée des parents dès l’achat des billets ou pass. C’est la première relation de confiance entre les organisateurs et les parents comme l’affirme Axel Honoré : "Au début, les parents viennent à l’entrée des soirées pour voir comment ça se passe et demander des informations. Et puis au fur et à mesure que le temps passe, ils nous font confiance. Ils déposent juste leurs enfants et viennent les chercher, avant même la fin des soirées vers 2h ou 2h30 du matin le plus souvent" dit-il. L'association mobilise un dispositif de sécurité important de sorte à assurer le bon déroulement des soirées et à encadrer les jeunes.
 

Le tout dans un esprit "jeune"

"Entre jeunes, la communication fonctionne et c'est par le bouche à oreille que l’organisation a connu ses premiers succès" argumente Nirennold Maëlly, secrétaire et collaboratrice de l'association. Deux ans plus tard, Le Duc-Events accueille en moyenne entre 200 à 250 jeunes à chaque soirée, selon les organisateurs.  Pour rester dans l'esprit jeune, l’association utilise désormais les réseaux sociaux ainsi qu’une plateforme de vente de pass sur internet pour assurer la continuité du mouvement. 
 

Pas d'alcool...

La loi ne prévoit aucune spécificité concernant les soirées payantes destinées aux mineurs si ce n'est l'interdiction de la vente d'alcool. Dialogue et communication se font en toute transparence. Les parents trouvent dans ces soirées l'occasion d'aborder le sujet avec leurs enfants. Les adolescents vivent à cet âge leur période de mue, de transition, et se débattent souvent avec leur crise d'adolescence. La discussion tourne souvent sur les effets de l'alcool et les conséquences pour les jeunes. L'organisation de ce type d'événements est très similaire, voire identique à l'organisations de soirées pour adultes que ce soit au niveau des autorisations auprès de la SACEM (Société des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs de Musique) ou encore au niveau des assurances couvrant la responsabilité civile de l'organisateur. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play