publicité

Le mercato concerne aussi les yoleurs

Le "mercato" n'est pas réservé qu'au football, en Yole Ronde également, les changements sont monnaie courante. Pour cette saison 2016/2017, la Fédération des Yoles Rondes de Martinique a validé 62 mutations. Un jeu de chaise musicale autant pour les coursiers que pour les patrons. 

Départ de la première des deux courses de yoles à Fort de France © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Départ de la première des deux courses de yoles à Fort de France
  • Peggy Pinel-Féréol - Alain Rosalie
  • Publié le , mis à jour le
Seize yoles prendront le départ de cette 33e édition du Tour de la Martinique des Yoles Rondes ce dimanche 30 juillet. Au total un prologue et sept étapes entre Fort-de-France, Anse d'Arlet, Marin, Vauclin, Robert, Trinité, Saint-Pierre et Fort-de-France jusqu'au dimanche 6 août. 

Cette saison 2016/2017, 62 mutations ont été validées par le Conseil d'Administration de la Fédération des Yoles Rondes de Martinique. 

Voir la liste de la Fédération : 

Des départs et des arrivées

Il y a ceux qui changent puisqu'après trois ans aux commandes de la yole Mutuelle Maregaillard, Marc Lagier s'en va. Il sera le nouveau patron de la yole Royal Fruits Martinique. Dans son sillage, il emmène onze coursiers de son ancienne embarcation.

Et puis il y a ceux qui reviennent à leur ancien amour. Ted Rascar, patron de la yole "La Foyalaise" pendant deux ans fait le chemin inverse et revient à Mutuelle Maregaillard. Une yole qu'il connaît bien puisqu'il en était patron auparavant.  Il emmène six autres coursiers du club de voile de Texaco absent du tour 2017. 

Sept coursiers ont obtenu une mise à disposition temporaire pour le tour. Ils avaient en début de saison rejoint la "Rose des vents" qui ne sera pas présente sur le tour cette année. Certains rejoignent "Bouée Lyson", "Aprant" et "Bwa Viré". 

Le retour de Georges-Henri Lagier 

Mais le changement le plus significatif reste de départ de Georges-Henri Lagier de la yole SMEM Tiboug Énergie pour Établissement Rosette-Orange. 

Jacques Amalir dit "Ako" reste le patron de la yole l'Arme Fatale, et sera secondé par celui qui lui a tout appris. En effet, le mythique patron aux huit victoires retrouve sa yole de prédilection, celle avec laquelle il a tout de même gagné sept tours. 

Georges Henri Lagier est un homme polyvalent, il peut être la pagaie comme au bwa dressé. Un atout pour la yole franciscaine vainqueur du tour en 2014, et toujours placée sur le podium depuis 2012. 

(Re) reportage d'Alain Rosalie et Thierry Maisonneuve :  
GHL
 

Sur le même thème

Twitter
Vos photos Instagram #TDY1ERE
publicité
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play