publicité

Le monde de la yole réuni pour la veillée de Jean-José Niger

La veillée de Jean-José Niger, le jeune coursier de la yole Smem Ti Boug Énergie a eu lieu lundi soir (7 juillet) au François en présence de nombreux passionnés de la discipline. Le jeune homme avait été mortellement percuté son lieu de travail par un automobiliste.

Le jeune Jean-José Niger était coursier sur la yole Smem Ti Boug Énergie. © Réseaux Sociaux
© Réseaux Sociaux Le jeune Jean-José Niger était coursier sur la yole Smem Ti Boug Énergie.
  • Alain Livori - Peggy Pinel-Féréol
  • Publié le
Tout ce que la Martinique compte comme yoleurs, patrons, coursiers, tous équipages confondus sont venus rendre un dernier hommage à Jean-José Niger. Ce jeune coursier d’une vingtaine d’années était l’un des fers de lance de la yole Smem Ti Boug Énergie.

Et pour les coursiers des différentes embarcations, il était hors de question de rater cette veillée. Jordan qui est sur la yole Rosette/Orange a dédié la victoire du tour à "JJ", un surnom que tout le monde utilisait pour appeler Jean-José. "C'est une victoire pour lui parce qu'il a commencé sur Rosette donc c'est une victoire de voir qu'au moins une yole du François a gagné, je pense qu'il est content. Et Ti Boug a fait une belle place cette année et ils se sont battus pour lui" précise-t-il. 
 

Ensemble pour "JJ"

Fini la rivalité de la compétition, il n'y a plus de mapipi. Tout le monde est au même niveau et c’est la solidarité qui prime. 
"Il commençait à grandir dans le monde de la yole, c'est dommage cet accident arrive au mauvais moment. Mais aujourd'hui mon équipage et moi nous devions être là" indique Felix Merine, patron de la yole UFR/Chanflor.
 
Pour les membres du groupe SmemTi Boug Énergie, la douleur est évidemment toujours vivace, l’équipage mixte d’hommes et de femmes à la barre ne s’en remet pas, mais a tenu à se battre pendant le tour des yoles pour "JJ". "C'est une grosse perte pour nous. Là je vous dis ça je suis déjà en chair de poule. C’était un petit gars toujours joyeux, toujours dans l'ambiance, il aimait ça. C’était un bosseur aussi, lorsque ça n'allait pas il rouspétait, allez les gars ce n'est pas comme ça, on y va on y va" nous dit Willy.  
"Pendant le tour, on s'est battu comme on a pu pour lui et il nous a donné la force", ajoute Ludivine. 
 
Écoutez le frère Jean-Christophe Niger, le frère de Jean-José : 

Interview Jean-Christophe Niger


Les obsèques de Jean-José Niger seront célébrées ce mardi après-midi (8 août) à 15h au François.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play