publicité

Nou Pèp La attend son tour

Nou Pèp La (NPL), fera sa rentrée politique, en octobre prochain. Le Mouvement qui compte parmi les plus jeunes formations de l’île continue sa structuration. Ses jeunes pousses prennent de l’assurance et gagnent en expérience. A terme, NPL vise la CTM en 2021.

Les militants de Nou Pep La , entourés de leurs invités à la clôture du congrès fondateur du mouvement (24 avril 2016) © A.Livori
© A.Livori Les militants de Nou Pep La , entourés de leurs invités à la clôture du congrès fondateur du mouvement (24 avril 2016)
  • Maurice Violton
  • Publié le
Un an et demi après sa naissance, "Nou Pèp La" affiche une certaine satisfaction. D’abord, parce que de toutes les initiatives citoyennes nées à l’époque, NPL est celle qui a su résister le mieux, à l’épreuve du temps. Ses militants ont gagné en visibilité. 4e de l’élection de décembre 2015, Nou Pèp La a été par la suite, présent dans les 4 circonscriptions lors des législatives de juin dernier avec moins de succès.
 

Des concepts qui semblent séduire 


Auparavant, le mouvement s’est fait entendre sur l'ampleur du vote Marine Lepen, lors de la présidentielle en Martinique. NPL a su prendre position sur des thèmes d’actualité importants pour les martiniquais, l’usine Albioma par exemple. Une visibilité qui fait de Nou Pèp La, une des formations jouissant d’une grande notoriété. 2000 personnes suivent le site internet, presque 200 militants sont à jour de cotisation. Tout le succès de Nou Pèp La repose sur le principe de la coopérative politique. Les orientations proviennent de la base selon le principe de la démocratie participative.
 

Objectif : la CTM en 2021


Un autre concept qui séduit : la double appartenance politique. Et puis, la gouvernance : on parle de direction collégiale. Il n’y a pas de président, mais un porte-parole. C’est la philosophie du mouvement qui continuera dans cette voie pour élargir son audience.

A terme, le mouvement sera derrière toutes celles et ceux qui sauront incarner cette manière de concevoir la politique et le fonctionnement de la société, dans les communes, lors des municipales de 2020. Mais l’objectif premier, ce seront les élections de 2021, à l’Assemblée de Martinique.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play