publicité

"L'œil bleu", un site magnifique mais si dangereux !

À la fois si beau et si dangereux, le site de "l'œil bleu" à Sainte-Anne a fait une victime ce dimanche (20 août). Une jeune femme s'est noyée en présence d'un groupe d'amis. L'Office Nationale des Forêts en charge de la zone, prévoit d'informer sur la dangerosité du lieu.

Le site est très prisé durant cette période de grandes vacances. © Thomas Jumeau
© Thomas Jumeau Le site est très prisé durant cette période de grandes vacances.
  • Par Peggy Pinel-Fereol
  • Publié le
À première vue, le site semble magnifique et il l'est. Une piscine naturelle, d'un bleu envoûtant, formée dans la roche située sur le sentier de la "trace des Caps" à Sainte-Anne. C'est d'ailleurs pour cette raison que le site surnommé "cap ferret" ou encore "tèt kap" par les anciens, a été rebaptisé "l'œil bleu" par des visiteurs depuis quelques années. 

Mais vouloir profiter du bassin et s'y risquer peut se révéler très dangereux. Ce mardi (15 août), une femme a été transportée par hélicoptère au CHU de Martinique après une chute et ce dimanche (20 août), une jeune femme s'est noyée en présence d'un groupe d'amis

Un problème de marée et de courant 


En marée basse "l'œil bleu" peut se révéler très calme et a priori sans danger. Mais si les baigneurs se font surprendre par la montée de la marée, les vagues de l'Atlantique remplissent le bassin comme une cuvette et cela crée un reflux. De plus, les rochers tout autour sont de véritables ennemis, sans compter les oursins noirs qui tapissent le fond du bassin. 
© Thomas Jumeau
© Thomas Jumeau
L'Office Nationale des Forêts (ONF), est l'autorité qui s'occupe de la zone avec la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique), comme financeur. Selon Francis Georges responsable de l'unité territoriale sud à l'ONF, sur le balisage de la "trace des Caps" il n'y a aucune information qui mentionne la présence ou attire l'œil du marcheur sur le fait d'aller à l'œil bleu, justement parce que "le site est considéré comme dangereux". 

Si d'un point de vue juridique, le maire de la commune est responsable de la sécurité sur tout le territoire, le site n'étant pas une zone de baignade officiellement déclarée par la municipalité de Sainte-Anne, il appartient à chacun de se montrer prudent.

Plusieurs accidents


Cependant, à la suite du décès de ce dimanche (20 août) et des nombreux accidents sur le site, l'ONF envisage de mettre une signalisation et d'informer sur la dangerosité du site. "La logique voudrait que la commune de Sainte-Anne participe avec nous sur la prise d'un arrêté municipal qui dirait que "l'œil bleu" est un coin dangereux et qu'on mette en garde tout le monde", précise Francis Georges responsable de l'unité territoriale sud à l'ONF. 

Pour l'instant, aucun contact n'a été pris entre l'ONF et la municipalité de Sainte-Anne. Mais selon Valery Ajutor, adjoint au maire, "la ville peut voir avec l'ONF pour apposer des panneaux d'indication et de réglementation au niveau de "l'œil bleu"". 

En effet, consciente du risque, la municipalité peut rappeler par communiqué qu’il ne s’agit pas d’une zone de baignade et que s’y baigner est risqué.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play