publicité

Une "prime à la casse" pour inciter à changer de véhicule

Que vous achetiez neuf ou d'occasion, une nouvelle prime gouvernementale qui rentrera en vigueur l'année prochaine pourrait vous permettre de payer votre voiture moins chère. Il s'agit de l'une des nouvelles mesures écologiques pour 2018, la prime à la casse ou prime de reconversion.

Voitures neuves en Martinique © Martinique1ere
© Martinique1ere Voitures neuves en Martinique
  • Pierre-Yves Honoré
  • Publié le
La prochaine prime à la casse pourrait être une aubaine pour les propriétaires de vieux diesel. En effet, une aide financière de 1 000 euros sera attribuée pour mettre à la casse une voiture polluante, en échange de l’achat d’un modèle propre. C’est le principe de ce coup de pouce gouvernemental, qui pour 2018 va présenter certaines nouveautés. Dorénavant, il ne faudra plus parler de prime à la casse, mais de prime à la reconversion.

Une prime profitable à tous


Ces 1000 euros d'aide étaient auparavant réservés qu’aux ménages modestes. À partir de 2018, la prime sera étendue à tous les ménages sans distinctions de revenus. Cependant, pour les ménages non imposables, elle sera majorée à 2 000 euros.

L’achat d’un véhicule électrique reste toujours une bonne affaire. La prime et le super bonus ont diminué, mais cela reste intéressant. Comptez 8 500 euros pour l’achat d’une voiture électrique contre 10 000 euros auparavant. Pour les hybrides rechargeables, la prime grimpe à 2 500 euros.

En 2018 la prime ne sera pas réservée que pour l’achat d’un véhicule neuf. Toutes les voitures essence produites avant 97, et c’est l’une des nouveautés de 2018, et des diesels avant 2011 sont éligibles. Si votre budget est limité, vous pouvez donc obtenir cette prime à la casse en achetant une occasion.

Avec ces aides, le gouvernement espère ainsi retirer de la circulation les véhicules les plus polluants. Un diesel d’aujourd’hui pollue 200 fois moins qu’un modèle de 2001. Et quand on sait que les deux tiers du parc automobile sont composés de diesel, il y a de quoi faire. Cette mesure présentée par Nicolas Hulot le ministre de la transition écologique a été saluée par les professionnels de l’auto. Ces derniers voient là, un moyen pour booster le marché du neuf comme de l’occasion.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play