publicité

sport

rss

Quel président pour le CROSMA ?

Une élection est très attendue dans moins de six mois : celle du président du Comité Régional Olympique et Sportif de Martinique. On ne se bouscule pas au portillon pour faire acte de candidature. La campagne électorale n'a pas vraiment commencé contrairement aux scrutins précédents.

Germain Soumbo, le président sortant du Crosma, lors de la nuit de champions (11 février 2017) © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Germain Soumbo, le président sortant du Crosma, lors de la nuit de champions (11 février 2017)
  • Camille Alexandre
  • Publié le , mis à jour le
Le président sortant du CROSMA Germain Soumbo qui est candidat à sa propre succession est déjà en campagne électorale. Il estime avoir un bon bilan qui le met à l'abri de toute surprise lors d'une élection toujours marquée par des intrigues et des coups bas.

L'histoire de la bataille du CROSMA est jalonnée d'épisodes et de scènes qui ont de quoi donner le tournis . Alain Dédé victime de ses amis de trente ans en sait quelque chose. Il n'a pas conservé son mandat de président au cours "d'une nuit des longs couteaux", où on ne lui pas fait de cadeaux. L'actuel président de la fédérations des yoles pardonne mais n'oublie pas. 
 

Les présidents du hand-ball et du football ne semblent pas intéressés


Gérard Lacom et Victor Eustache qui ont chacun occupé le poste de président du CROSMA ont eu à souffrir de l'hypocrisie du milieu et les volte-face de certains votants cherchant à préserver leurs intérêts. Germain Soumbo qui connaît les arcanes du CROSMA, est très offensif pour contrer ses éventuels adversaires.

De potentiels ou putatifs candidats qui se montrent pas pour le moment discrets. Daniel Nisas (Handball) et Samuel Pereau (Football), ne sont pas candidats dans la bataille pour la présidence. On sait déjà que Daniel Nisas ne va pas s'opposer à Germain Soumbo. L'actuel président de la ligue de handball de Martinique a l'envergure pour occuper la fonction mais il préfère se consacrer à sa discipline et a une activité professionnelle intense  comme proviseur du Lycée de Saint-Pierre. Daniel Nisas était intéressé un temps, par le CROSMA mais il s'est rendu compte qu'il faut revoir le fonctionnement de cette institution pour qu'elle soit plus audible et efficace.

Samuel Pereau aurait pu s'attaquer "au perchoir" du CROSMA mais le patron du football martiniquais a des dossiers à débloquer, comme celui de la FIFA. Samuel Pereau qui n'est pas du genre à se disperser suit cependant avec attention les évènements.
 

L'heure d'une femme a-t-elle sonné ?
 

Deux femmes Marie-Line Bouton (Twirling Baton), et Lucienne Charles (Gymnastique), peuvent prétendre au fauteuil du CROSMA, ou obtenir un bon poste au sein du nouveau comité directeur. Ce sont deux présidentes de ligues travailleuses et combatives comme une certaine Josette Augustin qui avait tenté sa chance pour la présidence du CROSMA sans succès. 

Marie-Line Bouton est forte d'un parcours intéressant et d'une connaissance des dossiers pour entrer dans l'histoire comme première femme présidente du CROSMA . Elle est discrète sur ses intentions à six mois de l'élection. Si Germain Soumbo est réélu, il ne pourra pas se passer de sa collaboration. Le mouvement sportif martiniquais a besoin de Marie-Line Bouton et aussi d'une autre femme énergique Lucienne Charles.

Cette présidente du comité régional de gymnastique qui ne brigue pas un nouveau mandat pourrait diriger une commission du CROSMA comme personnalité cooptée grâce à son savoir-faire. Le cas de Lucienne Charles est particulier pour avoir pris la décision de ne pas se représenter à l'élection du CREGYM. Malgré les pressions exercées par la fédération française de gymnastique et certains clubs pour qu'elle reste présidente, Lucienne Charles a dit non après avoir pourtant fait du bon travail. 
 

Une gouvernance d'union martiniquaise au CROSMA ?
 

À en croire des connaisseurs, le CROSMA doit réunir de bonnes volontés pour être à la hauteur des enjeux pour la prochaine mandature.  Germain Soumbo, le premier candidat déclaré, a une idée parait-il de sa liste qui regroupera des dirigeants sportifs travailleurs et impliqués. Le temps joue en faveur du président sortant si ces adversaires se font désirer ou tardent à se présenter. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play