publicité

Qui sont les grands électeurs chargés d'élire les 2 sénateurs de Martinique ?

La préfecture de Martinique vient de publier la liste des 860 grands électeurs (parlementaires, conseillers à l'Assemblée et délégués des communes), pour élire les deux sénateurs de Martinique le 24 septembre prochain.

De gauche à droite : Joseph Peraste, maire du Marigot, Raymond Théodose (chapeau bakoua), maire de Rivière-Pilote, Francis Carole, conseiller municipal à Fort-de-France, Alfred Monthieux, maire du Robert, le député Bruno-Nestor Azérot et Fred Lordinot, conseiller à l'Assemblée sont au nombre des grands électeurs de Martinique. (Fête de la ville de Sainte-Marie en 2016). © Martinique 1ère
© Martinique 1ère De gauche à droite : Joseph Peraste, maire du Marigot, Raymond Théodose (chapeau bakoua), maire de Rivière-Pilote, Francis Carole, conseiller municipal à Fort-de-France, Alfred Monthieux, maire du Robert, le député Bruno-Nestor Azérot et Fred Lordinot, conseiller à l'Assemblée sont au nombre des grands électeurs de Martinique. (Fête de la ville de Sainte-Marie en 2016).
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le
Le dimanche 24 septembre prochain, les grands électeurs doivent élire* les deux sénateurs de Martinique. Les grands électeurs, dont la liste vient d'être publiée par la préfecture, constituent un collège électoral composé des 4 députés, 2 sénateurs, 51 conseillers à l'Assemblée de Martinique (les membres du Conseil Exécutif ne votent pas) et 803 délégués communaux, soit 860 électeurs au total. Regardez la liste. 

Le nombre de délégués varie en fonction du nombre d'habitants 


Par exemple, les conseils municipaux élisent 3 délégués pour les conseils de 15 membres (moins de 1500 habitants). 5 délégués pour les conseils municipaux de 19 membres (moins de 2500 habitants). 15 délégués pour les conseils municipaux de 27 et 29 membres (moins de 9000 habitants). Dans les communes de 9 000 habitants et plus, tous les conseillers municipaux sont délégués de droit.

Et dans les communes de plus de 30 000 habitants, les conseils municipaux élisent des délégués supplémentaires. C'est le cas à Fort-de-France, (53 délégués de droits et 67 délégués supplémentaires), et au Lamentin (39 délégués de droits et 12 supplémentaires). Ce qui confère à ces deux villes un poids électoral considérable...

Vote obligatoire


On ne badine pas avec cette élection, En application de l’article L.318 du code électoral, le vote est obligatoire pour les grands électeurs. Si un grand électeur ne peut pas voter pour un motif légitime, il est remplacé par une autre grand électeur. Si la non participation au scrutin n’est pas justifiée, le grand électeur encoure une amende de 100 euros.

Les délégués qui ont pris part au scrutin, et les électeurs de droit qui ne reçoivent pas une indemnité annuelle au titre de leur mandat reçoivent une indemnité de déplacement


*L’élection a lieu au scrutin majoritaire à deux tours. Pour être élu au premier tour, un candidat doit réunir la majorité absolue des suffrages exprimés et un nombre de voix égal au quart des électeurs inscrits. Au second tour de scrutin, la majorité relative suffit. En cas d'égalité des suffrages, le plus âgé des candidats est élu. Chaque candidat se présente avec un remplaçant, de sexe différent.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play