publicité

Sainte-Marie n'a plus de conseil municipal

Coup de tonnerre à Sainte-Marie, avec la démission en bloc des élus de la majorité, lundi soir à l’issue d’un conseil municipal qui est pourtant allé à son terme. C'est le refus du maire, René Vatenar de laisser ses collègues s’exprimer qui a provoqué cette situation. 

Le maire René Vatenar (chemise grise), à ses côtés, Elise Diser, la 1ère adjointe. © Maurice Violton
© Maurice Violton Le maire René Vatenar (chemise grise), à ses côtés, Elise Diser, la 1ère adjointe.
  • Maurice Violton
  • Publié le
La foule des grands jours dans le hall de la mairie de Sainte-Marie, lundi soir (9 octobre 2017), après les remous suscités par le boycott du conseil municipal de la semaine dernière, par des élus pourtant membres de la majorité. Cette fois, le conseil s’est tenu en présence des 31 colistiers du maire René Vatenar.

Les 14 points à l’ordre du jour ont tous été adoptés à l’unanimité. En à peine 2 heures, le conseil s’est achevé et le maire s’est exprimé sur une motion que son équipe lui avait lue à propos des tensions apparues ces derniers temps.
Je peux aussi quitter mon mandat, car j'ai un travail (René Vatenar)

La première adjointe, Élise Diser est sous le feu des critiques. Elle est accusée, depuis l’arrivée au pouvoir de René Vatenar, le 11 juillet dernier, d'entretenir une ambiance négative en insultant et en invectivant les membres du bureau. Le maire rappelle qu’il n’a rien demandé et "qu’on est venu le chercher" pour succéder à Bruno Nestor Azerot redevenu député. René Vatenar déclare qu’il peut écouter des conseils, "mais pas question de m'imposer quoi que ce soit. Et s’il le faut, je peux aussi quitter mon mandat, car j'ai un travail".

Aussitôt dit, il lève la séance.  Ce qui ne plait pas aux adjoints qui veulent échanger. Luc Lerandy (secrétaire général du Mouvement Initiative Populaire de Sainte-Marie), prend la parole, suivi de Jean-Hugues Monphile. Ils rappellent que "le maire avait pourtant hérité d’une mairie apaisée et au travail".

Devant le refus de René Vatenar d’éclaircir la situation, les adjoints démissionnent. Ils sont suivis immédiatement du reste de l’équipe municipale. Le tout sous les applaudissements du public et en présence de l'ancien maire Bruno Nestor Azérot, attristé par cette situation…
 
Les textes prévoient que de nouvelles élections doivent être organisées à Sainte-Marie dans les 3 mois.
 
 
*Luc Lerandy, secrétaire général du Mouvement Initiative Populaire de Sainte-Marie, est l'invité de Saw Ka Di , ce mardi 10 octobre à 7h18.
© M.V
© M.V
Le public est venu en masse © M.V
© M.V Le public est venu en masse
(Au centre, Elise Diser ( 1ère adjointe) et René Vatenar (le maire) © M.V
© M.V (Au centre, Elise Diser ( 1ère adjointe) et René Vatenar (le maire)

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play