publicité

Mayotte a son observatoire de l’immigration

  • Chamsudine Ali/ Andry Rakotondravola
  • Publié le 19/01/2016 | 09:55, mis à jour le 19/01/2016 | 09:56

C’est une conséquence directe de l’ordonnance du 7 mai 2014 portant extension de et adaptation des dispositions du code de l’entrée du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA) à Mayotte

© M.C
© M.C
Il s’agit de rapprocher la législation applicable à Mayotte du droit commun et transposer les directives européennes relatives à la migration légale et au retour, rendu nécessaire pas l’accession de Mayotte au statut de région ultrapériphérique depuis le 1er janvier 2014.
Pour Mayotte, l’observatoire est composé des parlementaires,  des chefs de service de l’administration locale et des représentants des acteurs économiques, le préfet Seymour Morsy   précise qu’il a tenu à ce que des organismes non gouvernementaux tel que la CIMADE d’une part et le bâtonnier puissent d’autre part y siéger.
© M.C
© M.C
L’observatoire de l’immigration réuni des personnes de différents horizons pour mettre en commun les données et les retours d’expériences. Il est aussi une force de proposition pour les autorités locales et préfectorales dans la mise en place d’adaptations des lois.
Enfin, toutes ces informations seront mises à la disposition de l’Etat, du gouvernement et du parlement pour qu’elles soient prises en comptes dans le déploiement des politiques publiques à Mayotte.     

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play