publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Echos de campagne : le gouvernement

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le

On va observer ce nouveau gouvernement qui a été formé hier. 18 ministres et  4 secrétaires d’Etat : 11 femmes 11 hommes. Parité parfaite. C’était un engagement du président Macron. Commençons par ce qui nous concerne le plus ici : le ministère de l’outremer. 

C’est une femme dont le nom nous est familier : Annick Girardin, 52 ans. Elle était déjà ministre sous Hollande, chargée de la fonction publique. Annick Girardin est st-pierraise (de St Pierre et Miquelon) elle a donc une sensibilité ultramarine qui n’est pas à prouver. De plus elle est proche d’Erika Bareights qui l’a précédée. Elles étaient toutes les deux les ultramarines du gouvernement sortant ce qui crée des liens.
Politiquement, elle est classée au Parti Radical de Gauche. Elle a été députée de St Pierre et Miquelon. Elle a la réputation d’une femme pragmatique et énergique.
De gros dossier l’attendent. Entre autres : Elle va prendre le relais sur la crise en Guyane, elle doit préparer le référendum d’autodétermination en Nouvelle Calédonie. Et puis Mayotte, la crise migratoire, l’insécurité, la surpopulation scolaire, les retards sur la santé. Il lui faudra coordonner les états généraux de l’outremer prévu sous – peu dans chaque territoire.
Il faut savoir aussi que l’architecture de ce gouvernement change. Concernant l’outremer, il y aura un référent outremer dans chaque ministère. L’idée est de faire entendre la voix des ultramarins lors des prises de décision, d’être plus efficace et à même d’adapter rapidement telle ou telle décision.
Enfin Annick Girardin et Jean-Yves le Drian sont les deux seuls ministres sortants qui restent au gouvernement.

Voyons maintenant les grosses têtes d’affiches de ce nouveau gouvernement. On commence par le ministère de l’intérieur attribué à Gérard Collomb.

Gérard Collomb 69 ans, sénateur, maire de Lyon. Il est le premier des socialistes à avoir rejoint Emmanuel Macron. Il a beaucoup œuvré dans ses réseaux pour l’aider. On sait que c’est lui qui a amené François Bayrou à s’allier à Macron. Il n’était pas trop devant les caméras. Il a œuvré dans l’ombre.
Les dossiers qu’il a à gérer sont très lourds : la menace terroriste, l’immigration, et les problèmes d’effectifs des forces de l’ordre ; pour ne citer que ceux là.
 
 Nicolas Hulot 62 ans, ministre de la transition écologique. Lui, tout le monde le connait comme l’animateur de la célèbre émission « Ushuaïa ». Ce n’est pas la première fois qu’il était pressenti comme ministre.

Mais c’est la première fois qu’il accepte. Nicolas Hulot avait été approché par Chirac, Sarkozy, Hollande ; il a toujours refusé d’être ministre. L’intitulé de son ministère est important à noter. Ce n’est pas le ministère de l’environnement ; c’est beaucoup plus précis que ça : c’est le ministère de la transition écologique et solidaire. Cela veut dire passer des énergies fossiles aux énergies vertes. Sortir du tout nucléaire, en finir avec le diesel pour les voitures. Développer les transports en commun.  Beaucoup de dossiers sur lesquels il aura sans doute à affronter ses propres collègues du gouvernement. Puis on est curieux de voir les relations entre l’anti nucléaire Nicolas Hulot et le premier ministre Edouard Philippe qui fut directeur chez AREVA.

 François Bayrou, 65 ans, ministre de la justice.

On ne le présente plus, François Bayrou ; le pilier centriste. Il a rejoint Emmanuel Macron pendant la campagne, il lui a apporté un soutien décisif. Les prisons surpeuplées, la politique pénale, le manque de moyens de la justice sont les dossiers dont il va s’occuper.
 
Une femme est nommée ministre des armées. Sylvie Goulard, 52 ans.

Elle est députée européenne du Modem de François Bayrou. Elle n’a pas la langue dans sa poche. Certains disent qu’elle est très directe, voire brutale. Elle va gérer les armées. Gérer les opérations extérieures de la France au Sahel et au Proche Orient.  Piloter les services secrets. Ce n’est pas courant une femme ministre de la défense, mais ce n’est pas la première fois ; on se souvient de Michèle Alliot Marie.
 
Jean-Yves le Drian, 69 ans, aux affaires étrangères

Précédemment ministre de la défense, un ministre socialiste populaire. Il a le profil requis dans un monde de plus en plus touché par les guerres et les dictatures. Il est par ailleurs un bon spécialiste de l’Afrique.
 
On peut citer encore Bruno Le Maire, une prise très politique

Le Républicain Bruno Le Maire, 48 ans ; qui avait été candidat à la primaire des Républicains. Il est nommé ministre de l’économie. C’est l’un des deux Républicains nommés dans ce gouvernement avec le jeune Gérald Darmanin, 34 ans, nommé lui ministre de l’action et des comptes publics.
 
 
 
 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play