publicité

Echos de campagne J -3 : vue de Mayotte

Le dernier grand rendez-vous télévisé des 11 candidats à la présidentielle aura lieu ce soir. Ce sera sur France 2 à partir de 21H00 heure de Mayotte. 

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le
Ils seront tous là, mais ce ne sera pas un débat mais plutôt une série d’entretiens individuels de quinze minutes entre les candidats et les journalistes, suivis d’éventuels droits de réponse et de conclusions de deux minutes trente
En accord avec les candidats, « il y aura un tronc commun sur le pouvoir d’achat, le chômage, une ou deux questions de précision du programme », puis « une question ou deux portant sur l’international, la France, l’Europe, a indiqué Michel Field, le directeur de l’information de France Télévision. Puis on offre aux candidats une carte blanche sur la thématique de leur choix. »
 
Il y a eu un tirage au sort : Jean Luc Mélenchon passe en premier, François Fillon en dernier.
 
Cela va être un peu austère à priori, mais il y aura une touche de fantaisie, chaque candidat est invité à venir avec un objet qu’il aurait envie d’emmener avec lui à l’Elysée s’il est élu.

On arrive presque au bout des sondages, ils sont autorisé encore aujourd’hui et demain.
 
C’est un sondage IPSOS pour « le Monde »
Il donne Emmanuel Macron à 23%, Marine Le Pen à 22.5% François Fillon à 19.5%, et Jean-Luc Mélenchon  à 19%
 
C’est donc un mouchoir de poche, et compte tenu de la marge d’erreur on ne peut pas dire qui sont les deux premiers.
 
Dans la suite du peloton figurent Benoît Hamon (8%), Nicolas Dupont-Aignan (4%) et Philippe Poutou (1.5%).  
 
Et, chose intéressante à souligner : Il y a moins d’indécis.
 
72% des interrogés se sont déclarés sûrs de leur choix, ce qui constitue une hausse de 8 points en quinze jours. il reste donc un gros quart des électeurs dans l'incertitude, lais cela se précise.

L’image du jour à droite,  c’est l’apparition d’Alain Juppé aux côtés de Francois Fillon. Cela faisait longtemps qu’on ne les avait pas vus ensemble.
 
Ils ont visité ensemble l’entreprise de musique en ligne Deezer. Ils ont affiché une unité de facade mais l’ambiance était un peu crispée. Sourires pour la photo. Alain Juppé a mis en sourdine ses réserves vis-à-vis de François Fillon. Quelques déclarations lapidaires, une poignée de main rapide pour les cameramen et photographes. Un service minimum pour élargir la base électorale de François Fillon qui a besoin de rassembler la droite autour de lui, notamment ceux qui l’ont critiqué plus ou moins ouvertement sur ses affaires d’argent, de famille, et sur ses costumes.
 
 
Et François Fillon affirme encore une fois qu’il n’y a qu’une chose qui compte : son programme
 
« Il n’y a qu’un seul programme cohérent complet, capable de mettre la France sur ses pieds c’est le mien » affirme le candidat de la droite.
 
« Votez pour vous », c’est la consigne lancée par Benoit Hamon
 
« Votez pour vous » cela signifie pour le candidat socialiste de voter pour le programme qui vous convient. « Ne ratez pas cette occasion » ajoute-t-il « elle ne se représentera que dans cinq ans ».
Benoit Hamon dit aussi que ceux qui voteront pour Macron, dont les projets sont flous,  sont ceux qui vont bien actuellement, et qui continuerons à aller bien avec Macron ; au détriment des autres.
Le candidat socialiste a tenu un meeting sur la place de la République à Paris qui n’a pas atteint les records de participation de Jean-Luc Mélenchon.
 
Au lendemain de l’arrestation de deux islamistes fichés S qui préparaient un attentat contre la campagne électorale, Marine le Pen revient à la charge 
 
Lors d’une interview sur BFMTV la candidate du Front National a déclaré : «Avec moi, il n'y aurait pas eu de Mohammed Merah, Français grâce au droit du sol, il n'y aurait pas eu les attentats du Bataclan et Stade de France».
« Je souhaite que les fichés S étrangers soient immédiatement expulsés de notre pays »
« Je rappelle mes propositions » dit Marine le Pen « les Français doivent les entendre. Tout étranger fiché S doit être expulsé, tout étranger condamné à un délit ou à un crime doit être expulsé de notre territoire. Nous n'avons aucune raison de garder sur notre territoire des gens qui viennent, et qui commettent des crimes ou des délits… Tous les binationaux fichés S doivent faire l'objet d'une procédure, d'une condamnation à la déchéance de nationalité et d'une l'expulsion»

« Si l’élu ne me plait pas, je me casse !» 20% des français seraient prêts à s’expatrier selon le résultat de la présidentielle.
 
Partir vivre au bout du monde, plutôt que voir son pays subir les conséquences d'une élection présidentielle décevante, c'est le choix d'une partie des Français, à quelques jours du premier tour. Selon une enquête parue  dans le journal « le Figaro »   20% des sondés envisagent de s'expatrier à l'étranger, suite à l'élection présidentielle

Les sondés ont répondu à la question : "Personnellement, dans quelle mesure envisageriez-vous ou non de déménager hors de France si le résultat ne vous convenait pas ?" 8% d'entre eux affirment "envisager tout à fait de déménager", 12% sont plus nuancés, mais seraient "plutôt" en faveur d'un départ. Sans surprise, la tranche d'âge 25-34 ans est prête à s'expatrier, alors que les plus de 55 ans n'envisagent pas de quitter la France. 
 
Il est nécessaire tout de même de préciser que cette enquête a été commandée par une compagnie spécialisée dans les déménagements ; elle n’est peut-être pas exempte de toute arrière-pensée publicitaire

Il faut savoir aussi que -élection ou pas-  200.000 Français quittent l'Hexagone chaque année, pour tenter leur chance à l'étranger. Un départ sur deux est avant tout motivé par des raisons professionnelles. 
 
 
 
 
 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play