publicité

Fausses identités à l'aéroport de Pamandzi

Les interceptions de passagers munis de faux papiers se multiplient à l'aéroport de Pamandzi. 

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le , mis à jour le
Des passagers, qui devaient embarquer sur le vol de Corsair Fly à destination de Paris, ont été arrêtés ce mardi en fin de matinée à l’aéroport de Pamandzi.  Ils auraient présenté des faux papiers ou des papiers volés.
Il s’agit du vol qui passe par Madagascar. Ce n’est pas la première fois que cela arrive. Selon un témoignage, les personnes en possession de faux papiers ou de papiers volés, choisissent ce trajet parce qu’il serait plus facile de passer à travers les mailles de la police aux frontières malgaches.
Il y a aussi un paramètre que nous a révélé un agent : ces passagers indélicats vont, volontiers, faire leurs formalités d’avant embarcation chez les agents métropolitains car ils croient que ces derniers ont du mal à distinguer un africain d’un malgache ou d’un comorien.  Ce qui est faux puisque beaucoup se font démasquer.
On nous a raconté d’autres anecdotes plutôt croustillantes. Des propriétaires de passeport qui oublient leurs noms. Que dire alors de cette personne qui mesurait 1m 60 et  qui se présente avec une pièce d’identité sur laquelle il est noté qu’elle mesure 1 m 80.
Des tentatives de passages frauduleux seraient fréquentes à l’aéroport de Mayotte. Et une fois l’imposture constatée, les auteurs sont mis au Centre de Rétention Administrative CRAN avant le renvoi dans leur pays d’origine.

Sur le même thème

  • société

    Combien sommes-nous ?

    C’est demain que l'INSEE lance sa campagne de recensement de la population pour l'année 2017. Elle va durer un mois.

  • société

    Le coup de cœur de la ministre

    A Bandraboua, Annick GIRARIN a rencontré l’association des personnes âgées. La ministre s’est laissée emporter par des anciens qui ont envie de vivre mieux. 

  • société

    De l'argent frais pour le syndicat des eaux

    La matinée de vendredi a été consacrée au climat et à l’environnement pour la ministre. Mais l’évènement attendu est la convention signée entre le syndicat intercommunal des eaux et d’assainissement de Mayotte et l’agence française de développement.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play