publicité

Grève chez TOTAL : Le président du Medef demande au Préfet de Mayotte la réunion en urgence de la Commission de Conciliation des Conflits

Le président- du Medef Mayotte Thierry Galarme a écrit au préfet Frédéric Veau la réunion d'urgence de la Commission de Conciliation des Conflits. Il rappelle que, par le passé, cette commission a permis une sortie de crise dans des conflits parfois très durs.

THIERRY GALARME, PRESIDENT DU MEDEF
THIERRY GALARME, PRESIDENT DU MEDEF
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le
Voici le courrier du Président du Medef

Monsieur Frédéric VEAU Préfet de Mayotte
BP 676 97600
Mamoudzou

Mamoudzou, le 21 août 2017

Gréve TOTAL : Demande de réunion de la Commission de Conciliation des Conflits

Monsieur le Préfet,

Considérant :

- l’échec de toutes les négociations entre la direction de TOTAL et les grévistes, inclus celles de ce jour à la DIECCTE,

- le durcissement du mouvement qui a amené l’intervention des forces de l’ordre, dont par ailleurs j’apprends l’arrivée de renforts de gendarmerie,

- le fait que cette grève impacte l’ensemble des entreprises de Mayotte risquant de recourir à l’activité partielle dés cette semaine voir d’être menacées de fermeture temporaire ou définitive,

- le fait que ce conflit entrainera de plus en plus de rupture de produits de première nécessité dans les supermarchés (et magasins) et de médicaments dans les pharmacies, et donc touche de plus en plus lourdement la population,

- que les mesures de réquisition sont positives mais insuffisantes,

- la proximité de la rentrée scolaire impliquant un besoin important de carburant,

- que des comités tant d’entrepreneurs que de particuliers se constituent exprimant une colère légitime,

- dés lors que de privé ce conflit devient d’ordre public.

J’ai l’honneur de vous demander la réunion en urgence de la Commission de Conciliation des Conflits prévue par l’article L513-1 et suivants du code du Travail en vigueur à Mayotte.

Par le passé, cette commission a permis une sortie de crise dans des conflits parfois très durs et je pense qu’il y a urgence à la convoquer dans le cadre des pouvoirs que vous confère les articles sus-cités. Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, à l’expression de mes sentiments respectueux.

Thierry GALARME
Président du Medef Mayotte

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play