publicité

INSEE : Les 36 quartiers prioritaires de la politique de la ville à Mayotte (Vidéo)

L' INSEE Mayotte a publié les résultats d' une étude sur 36 quartiers prioritaires de la politique de la ville dans le département.
Jamel MEKKAOUI, chef de l' antenne INSEE explique en détail les tenants et les aboutissants de cette enquête.

PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le
Politique de la ville

Emmanuel Tusevo : Pour le grand public, qu’est ce que la politique de la ville ?

Jammel Mekkaoui : La politique de la ville est un processus de politique mis en place depuis longtemps en métropole il y a une vingtaine d’années pour permettre l’égalité des chances des différents territoires.
Généralement, on identifie, à partir de certains critères, les                                                       
 quartiers plus défavorisés pour permettre d’avoir des politiques publiques adaptées à ces territoires et pour permettre d’avoir l’égalité des chances des territoires.

E.T : Alors, qu’est ce qui vous a incité à travailler sur la politique de la ville dans les quartiers que vous jugez prioritaires à Mayotte ?

J.M : On a travaillé à trois notamment avec le FIDER (Fonds de ressources et d’observation et de la cohésion sociale de Mayotte) qui est en charge de la politique de la ville. On a essayé de travailler en étroite collaboration avec eux pour pouvoir essayer d’éclairer la connaissance de ce territoire.
Le préalable, c’est d’avoir des éléments d’information sur ce territoire pour savoir si les politiques publiques qui sont menées ont un impact ou pas dans la priorisation qui est effectuée.

E.T : Comment avez –vous procédé pour cette étude ?

J.M : C’est une étude issue du recensement de 2012. Ca permet d’avoir des données à l’intérieur des villages et des communes. C’est important.
Comme on a exploité les données du recensement de 2012 et qu’on connaît bien les délimitations des communes, on est , après le recensement de 2017 d’actualiser ces données, de voir comment les quartiers évoqués ont évolué.
PHOTO : EMMANUEL TUSEVO ... JAMEL MEKKOUI , CHEF ANTENNE INSEE MAYOTTE
PHOTO : EMMANUEL TUSEVO ... JAMEL MEKKOUI , CHEF ANTENNE INSEE MAYOTTE

« Il y a plusieurs messages qui ressortent de cette étude de manière forte. »

D’abord, le territoire de Mayotte est couvert de manière assez forte par la politique de la ville. 2/3 des habitants sont concernés par par la politique de la ville et 36 quartiers ont été définis. C’est nettement supérieur aux autres départements d’Outre mer, 20% à Mayotte et autour de 8% en métropole.
La deuxième chose, quand on examine les quartiers où il y a la politique de la ville, on voit qu’ils sont hétérogènes.

A Mayotte, quand on regarde finement en détail, on a 4 groupes qui ressortent clairement :
Il y a un premier groupe à l’ouest du territoire qui correspond à des « quartiers politique de la ville »qui sont moins défavorisés que la moyenne. Vous avez tous les quartiers qui vont de M’Tsara jusqu’ à Kani keli en passant par Chiconi, Sada, Bouéni,etc… qui sont des «  quartiers politique de la ville » où on voit que les conditions de vie sont plus favorables que la moyenne du territoire en particulier, il y a beaucoup moins de logements en tôle que dans un autre territoire.

A l’ opposé, on a un groupe composé de six « quartiers politique de la ville » qui sont clairement perçus comme beaucoup plus défavorisés que la moyenne et les plus défavorisés du territoire.

On a Ongojou, Majicavo Koropa, Longoni, Kaweni, Kahani et Mirereni.
Il se trouve que parmi ces quartiers à, deux sont inscrits dans la politique de rénovation urbaine de leurs rues. Ces six quartiers là sont sortis par rapport aux critères de logements et aux critères d’emploi comme très nettement défavorisés par rapport aux autres « quartiers politique de la ville ».
Et puis, on a d’autres quartiers qui se déterminent soit par un habitat plus précaire, soit par un emploi plus rare.
INSEE : POLITIQUE DE LA VILLE

Equilibrer l’égalité des chances en fonction des territoires des naissances

E.T : Mais alors, selon l’endroit où l’on naît, du verbe naître, selon l’endroit qu’on habite, son avenir professionnel peut être plombé d’avance, autrement, si vous envoyez un CV avec votre adresse de Seine-Saint-Denis, le 93, et qu’un autre envoie son CV avec l’adresse de Versailles ou de Neuilly – sur - Seine…

J.M : Justement, la politique  des «  quartiers politique de la ville », c’est pour équilibrer l’égalité des chances en fonction des territoires des naissances, c’est exactement ce que vous dîtes. En particulier, on détermine des quartiers au niveau national, il y a plus de 1200 quartiers définis qui sont des quartiers pauvres dans le territoire national et qui, justement, nécessite une action publique plus importante pour permettre une meilleure égalité des chances. Le schéma que vous précisez étant clairement identifié aujourd’hui.

Emmanuel TUSEVO : Quand vous dîtes : les 36 quartiers prioritaires de la politique de la ville sur le cas de Mayotte, est –ce qu’ils sont prioritaires dans les prochaines œuvres à exécuter ou alors  c’est déjà réalisé ?

Jamel MEKKAOUI : Il y avait un arrêté de juillet 2014 qui a déterminé les «  quartiers politique de la ville ». L’arrêté considère déjà que les priorisations à mener dans ces quartiers là existent déjà.
L’important c’est de bien voir cette typologie, cette carte des «  quartiers politique de la ville » et de voir son hétérogénéité. Quand on parle du village de Bouéni, Chiconi, Sada, ils sont différents par exemple des villages de Ongojou, Majicavo, Koropa, Kaweni qu’on a évoqués précédemment. Ca c’est un message important.

L’autre chose aussi, après le recensement de 2012 qui sera actualisé, on a une connaissance tout à fait précise du quartier de la Vigie (en Petite – Terre). Tous les « quartiers politique de la ville » bon an, mal an sont équivalents des villages, c’est une donnée qu’on connaissait jusqu’à présent. Il y a 1 quartier qui était jusqu’à présent méconnu au niveau statistique, c’est la Vigie du côté Dzaoudzi Labattoir ou la Vigie du côté Pamandzi et cette étude permet d’avoir un éclairage particulier sur ce « quartier politique de la ville ».
 

Quatre profils contrastés de quartiers | Insee : 

Il y a 4 jours - À Mayotte, 144 000 personnes vivent dans un
 quartier prioritaire de la politique de la ville, soit les deux
tiers de la population.

 


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play