publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Revue de presse régionale

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le

Le tour de l'actualité de la région

COMORES

l’Autorité nationale de régulation des technologies de l’information et de la communication demande à Telma-Comores de rehausser ses tarifs internationaux, et à Comores Télécom de revoir les siens à la baisse.
Le journal Al Watwan fait état d’une lettre adressée aux deux opérateurs, le privé Telma et le public Comores Télécoms, l’autorité de régulation écrit :
 
« nous avons constaté que ces tarifs sont respectivement trop élevés pour l’un et trop bas pour l’autre, nous avons pris la décision de procéder à un encadrement de ces tarifs conformément à la loi ». Le régulateur propose ainsi à Telma-Comores d’augmenter ses prix et à Comores Télécom de diminuer les siens «afin de permettre aux consommateurs de profiter de la concurrence dans les meilleurs délais».
L’argument est assez curieux, parce que les consommateurs profitent plutôt bien de cette concurrence actuellement. Par exemple la minute de communication vers Mayotte est à 35 centimes d’euro chez Comores télécom alors qu’elle est à 12 centimes chez Telma.  Vers la France aussi, Telma est presque trois fois moins cher que l’opérateur national.
L’ouverture du marché du téléphone portable ne se fait pas sans douleur depuis l’année dernière. Il faut rappeler que les deux opérateurs, le public et le privé ne sont toujours pas interconnectés.
 

MADAGASCAR

 La Grande Ile prend une longueur d’avance vers la voiture propre.
L’Express rapporte que les stations service de Total commencent à installer des bornes de recharge pour les véhicules électriques et hybrides. Une première vient d’être mise en place près d’une gare routière d’Antananarivo « Une soixantaine de bornes seront installées dans tout le pays. L’objectif est de ne plus être dépendant des carburants et d’encourager les concessionnaires à importer ces types de véhicules »,  explique Laurent Stouffe directeur général de Total Madagascar.
Jusqu’ici, les quelques propriétaires de véhicules hybrides se sont contentés de faire le « plein » sur une prise domestique. Bien sûr, ces types de véhicules existent bien évidemment à Madagascar. La toute première commercialisation de ces voitures date de l’année 2015. La BYD Qin a volé la vedette lors du salon de l’auto cette année là. De fabrication chinoise, cette berline est la première voiture hybride revendue à Madagascar. D’autres modèles de voitures issues d’autres constructeurs circulent discrètement dans les rues de la capitale.

La présidentielle française dans la presse malgache. Midi-Madagascar écrit que L’élection présidentielle française, même si elle ne concerne pas directement les Malgaches, intéresse quand même un certain nombre de nos compatriotes qui suivent avec intérêt la campagne des onze candidats. Elle donne une idée précise de ce qu’est une véritable démocratie. Comparaison n’est pas raison, mais l’échéance de 2018 chez nous devrait nous amener à nous en inspirer ».écrit Midi Madagascar et le journal se demande :  « Qui va accéder au second tour ? On peut sans beaucoup se tromper dire quels sont les quatre candidats qui vont arriver en tête ». 
 
MAURICE
 
L’ile Maurice n’en finit pas avec les saisies de drogue. La plus spectaculaire a eu lieu le mois dernier sur le port : une centaine de kilos d’héroïne cachés dans des groupes électrogènes importés d’Afrique du Sud. Mais il y en a pratiquement tous les jours. La dernière en date à l’aéroport de Plaisance raconte l’Express ; un homme d’affaire qui arrivait de Dubai avec des psychotropes dans ses bagages.

TANZANIE
 
Le « Citizen » annonce que pour la première fois dans l’histoire de la Tanzanie les cérémonies officielles de la fête nationale seront célébrées mercredi prochain dans la capitale. On l’oublie souvent, la capitale de la Tanzanie n’est pas la plus grande ville Dar es Salaam, mais Dodoma. Dodoma est un gros village perdu en pleine brousse au milieu du pays. Le père de l’indépendance, Julius Nyerere l’avait désigné comme capitale par une vision essentiellement géographique ; Dodoma est en plein centre du pays à quatre à cinq heures de route de Dar es Salaam. Pour le moment ce n’est qu’une capitale parlementaire, c’est là où siège l’assemblée nationale.
 Depuis son élection en octobre 2015, le président John Magufuli a promis de faire de Dodoma une véritable capitale. Une idée qui ne fait pas que des heureux. Notamment les ministères et les ambassades qui seront alors obligées de s’y installer. Il n’y a pas grand-chose à faire à Dodoma, et surtout c’est très éloigné de Dar es Salaam qui reste la porte d’entrée du pays.

La Tanzanie où l’accès des étrangers au marché du travail devient de plus en plus difficile ; les permis de travail sont accordés au compte goutte par une administration tatillonne. Le journal  « Daily News » raconte la mésaventure de 16 ressortissants indiens qui ont été arrêtés sur leur lieu de travail, un centre commercial de Dar es Salaam. Ils travaillaient sans permis alors qu’ils étaient entrés dans le pays avec de simples visas de tourisme. Leur employeur a dû payer l’équivalent de 10 000 euros d’amende pour les faire sortir. Ils ont été expulsés.
 
 
 
 
 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play