publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Revue de presse régionale

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le

LA REUNION

Une bonne nouvelle pour les surfeurs qui sont toujours coincés entre la peur des requins et les interdictions de pratiquer leur passion.
L'aménagement du littoral de Trois-Bassins prend peu à peu forme. Trois Bassins, c’est une commune de l’Ouest de l’Ile qui a un accès à la mer très réduit, mais c’est un spot très apprécié pour le surf.
Les autorités de l’Etat et de la municipalité veulent sécuriser ce littoral.
Dans les semaines à venir, le dispositif "Vigie requin renforcé" devrait s'appliquer.
Autre bonne nouvelle : le déploiement prévu de deux filets d'une longueur de 30m. Des tests de faisabilité auront bientôt lieu.
Rappelons que la semaine dernière il y a encore eu une attaque mortelle de requin à St Leu.
Et puis toujours au chapitre requin, les journaux parlent depuis plusieurs jours de la présence d’un petit requin bouledogue dans le lagon de st Gilles. Là c’est très rare puisqu’il n’y a pas beaucoup d’eau. L’animal ne ferait que 80 cm, mais ce type de requin serait dangereux, même quand il est très jeune.


COMORES

Le personnel de la Bic en grève de 48 heures depuis hier
C’est une première. Une banque qui fait grève, on n’a jamais vu cela. Et pourtant. Des employés et cadres de la Bic avaient investi hier les escaliers menant à l’entrée du bâtiment dès 8 h du matin. Une banderole était déployée sur la façade et sur laquelle on pouvait lire «En grève, Bic». En cause, «des revendications sur les conditions globales de travail qui ne sont pas satisfaites».
Et les salaires aussi  qui peuvent être «ridiculement bas ». à la lecture de l’article « d’Al Watwan »  on apprend qu’«Un employé qui a un bac plus 4 peut gagner 120.000 francs, une misère dans un pays où tout est cher»,
Pourtant, le directeur de la banque, lui,  toucherait «plus de 5 millions par mois de salaire, sans le logement et la voiture de fonction».
Si on fait le calcul, le directeur touche chaque jour l’équivalent de deux mois de salaires d’un employé.
« On se dit là qu’une petite loi sur l’égalité réelle ne serait pas de trop ».
 
COMORES
 
Cinq étudiants ont entamé une grève de la faim dans l’enceinte de l’ambassade des Comores à Dakar. La situation ne semble pas près de s’améliorer. Des manifestants ont été dispersés par la police en face de la représentation diplomatique, on peut- voir cela sur une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux. Selon un témoin cité par « Al Watwan », «dix manifestants auraient reçu des coups de matraque» et un autre «aurait été brièvement arrêté et tabassé» avant d’être libéré.
 Plusieurs étudiants comoriens au Sénégal demandent que «les bourses accordées par l’Etat sénégalais soient départagées par l’Ambassade comorienne à Dakar, en collaboration avec l’Association des étudiants».
 
MADAGASCAR
 
La suite de l’affaire Claudine
 Des quotidiens « pro-régime » ont publié des photos de la conseillère spéciale du président se trouvant sur son lit d’hôpital. Gravement malade et placée sous perfusion, elle est toujours soignée au service réanimation. Telle est la « communication » que l’on souhaite véhiculer du côté des tenants du régime.
La présidente du Syndicat des Magistrats de Madagascar a expliqué que le Juge d’instruction au niveau de la Chaîne pénale anti-corruption n’était pas présent lors de cette visite « organisée ». C’est le Premier Substitut du Procureur qui a accompagné une délégation de journalistes durant cette visite..
Soit. Les autorités judiciaires ont confirmé la présence physique de Claudine Razaimamonjy à l’hôpital. Un doute plane toutefois sur son état de santé. En tout cas, elle n’est ni à l’agonie ni dans un état de souffrance physique intense. « Même si je ne suis pas médecin, je peux constater qu’elle ne souffre pas », a laissé entendre le numéro Un du SMM qui n’écarte point une contre-expertise médicale.
 
Les membres du SMM (syndicat des magistrat de Madagascar) ont entamé un sit-in devant la Cour Suprême, tout comme les autres membres du syndicat qui l’ont effectué dans les autres provinces de Madagascar. Le but : interpeller le chef de l’Etat à garantir l’indépendance de la Justice conformément à la Constitution en vigueur
Durant la conférence de presse à l’issue de son assemblée générale, le Syndicat a soutenu qu’« il ne s’agit pas de s’acharner contre une personne mais, de s’acharner à revendiquer la restauration de l’État de droit 
 
MAURICE

Tout semble aller pour le mieux pour le tourisme mauricien La Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) a dirigé une délégation à l’Arabian Travel Market de Dubaï. Pour promouvoir la destination.
Les relations avec la compagnie Emirates sont au beau fixe. La compagnie opère deux liaisons par jour entre Dubai et Maurice par un Airbus A380 ; le plus gros avion commercial actuellement sur le marché. Pour l’instant le nombre de visiteurs du moyen orient à Maurice reste modeste, 15 000 par an ; mais les mauriciens veulent intensifier leur promotion sur ce marché.
Maurice encore où l’activité boursière note un regain d’intérêt des activités boursières, surtout provenant des investisseurs étrangers. Une progression de 4,7% sur un an.
Et cela se comprend quand on regarde le dernier indice du cabinet Control Risk sur l’Afrique : Maurice figure parmi les pays africains où les risques sécuritaires et politiques sont les plus faibles. C’est ce qu’indique l’édition 2017 de la carte annuelle des risques établie par ce cabinet de conseil britannique ..
20 pays africains figurent dans la liste de ceux où les risques sont élevés pour les investisseurs ; et on y trouve les Comores, au même rang que le Zimbabwe ou le Liberia.
 
TANZANIE
 
Une bien curieuse question est exposée dans les colonnes du « Citizen » sur les droits de femmes en Tanzanie. La constitution tanzanienne consacre d’une part l’égalité des droits entre les femmes et les hommes, et d’autre part tolère la polygamie pour les musulmans qui représentent à peu près la moitié de la population.
Cependant la loi n’autorise pas la « polyandrie ». La polyandrie c’est l’équivalent de la polygamie. C'est-à-dire le fait pour une femme d’avoir plusieurs maris. Le journal explique que cela existe dans la société tibetaine, dans certaines parties de la Chine ainsi que dans le nord de l’Inde ; où des femmes peuvent avoir plusieurs maris ; et, dans le cas de l’Inde, plusieurs frêres peuvent épouser la même femme qui peut disposer de chacun d’eux à sa guise.
Aller au bout de la logique de l’égalité des sexes impliquerait d’autoriser la polyandrie.
Mais à la lecture de l’article on comprend que tout cela reste très théorique, et que,  malheureusement mesdames, ce n’est pas demain la veille que cela changera.
 
 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play