publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Revue de presse régionale

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le

Le tour de l'actu de la région océan indien 

LA REUNION

Comme en métropole et comme à Mayotte, à La Réunion, on a voté en majorité pour le candidat d'En Marche, qui remporte 60,26% des suffrages.
L'abstention elle, a été de 37,09% à La Réunion, soit un taux beaucoup plus fort qu'au niveau national, où elle a été de 24,28%.
Commune par commune, on peut noter que la Plaine-des-Palmistes, commune qui avait le plus fortement voté pour le Front national au premier tour, a persisté au second tour, puisque la majorité des votes est allée à Marine Le Pen, soit 53,27%. Au total, deux communes ont placé en tête Marine Le Pen au second tour : La Plaine-des-Palmistes et le Tampon, où elle enregistre 50,07% des suffrages.
Au contraire, la commune à s'être le plus mobilisé pour Emmanuel Macron est, sans trop de surprise Saint-Leu, commune du député-maire Thierry Robert qui a fait campagne pour le candidat d'En Marche. Il y a recueilli 69,91% des voix. A Saint-Paul également, Emmanuel Macron a mobilisé puisque 68,56% des votants se sont prononcés en sa faveur.

 
« Pour autant, peut-on dire que la Réunion a soudainement basculé dans un "Macronisme" forcené? Rien n'est moins sûr » écrit  l’éditorialiste du site Zinfos 974 

« Signe de cette défiance : à la Réunion, le taux de participation de 62,91% est l'un des plus faibles jamais enregistrés pour une élection présidentielle. Et ce n'est pas tout ! Les bulletins blancs représentent 6,56% des exprimés, et les nuls 5,93%. Ce qui signifie que plus de 12,5% des Réunionnais qui ont pris la peine de se déplacer un dimanche, en plein milieu d'un week-end prolongé, ont tenu à marquer leur désaccord jusque dans l'isoloir! Là aussi, ce sont des chiffres jamais vus »... 

« Alors oui, Emmanuel Macron a été élu mais son château est bâti sur du sable. Attention à ce qu'il ne capote pas au premier coup de vent ! » 

Quand on analyse un peu plus finement les résultats, on constate que deux communes de la Réunion se distinguent en ayant placé Marine Le Pen en tête. La Plaine des Palmistes et le Tampon.
Rien étonnant à cela puisqu'il est de notoriété publique que les maires de ces deux communes, Marco Boyer et André Thien-Ah-Koon ont en sous-marin fait voter pour Marine Le Pen. Populisme, quand tu nous tiens... 

A l'inverse, c'est à Saint-Leu qu'Emmanuel Macron fait son meilleur score, suivie par Saint-Paul, la Possession, Saint Denis, Trois Bassins,  Le Port. 

Globalement, la Réunion peut s'enorgueillir de ces résultats. Dans un mois, une autre bataille se déroulera, celle des législatives. Et là, la chanson risque de ne pas être la même...
 
MADAGASCAR

Une coquille mémorable fait la une de Madagascar Tribune.
« L’érection de Macron fait rêver les Malgaches »
« Le parcours d’Emmanuel Macron ne peut que forcer le respect » écrit le quotidien malgache ; « il est politiquement parti de « pas grand-chose » il y a un an. Mais peu à peu, il a gagné ses galons de présidentiable face aux « grands partis », avant de devenir Chef de son État par la voie des urnes à 39 ans. Exactement le même âge auquel Didier Ratsiraka avait obtenu les rênes de Madagascar par le vote du Directoire militaire en 1975, mais plus vieux de quatre ans qu’Andry Rajoelina après la réussite de son coup d’Etat de 2009. Toutefois, la comparaison entre Emmanuel Macron et les deux politiciens Malgaches cités s’arrête là ».
« On pourrait également être tenté par une analogie avec le parcours de Hery Rajaonarimampianina, celui de Chef d’Etat arrivé au pouvoir alors que personne n’aurait parié un kopeck sur lui six mois avant l’élection. Mais ce serait une recherche d’analogie tout à fait inappropriée » :
Pendant plusieurs semaines, les Malgaches (même non bi-nationaux) se sont enthousiasmés pour la présidentielle française, qui n’avait pourtant aucune chance de résoudre leurs problèmes d’insécurité, de corruption, d’inflation ou de délestage. Mais cet enthousiasme est sans doute le reflet d’une envie de vivre une démocratie réelle, et dont la transparence, l’équité et la fiabilité des élections rendent leurs résultats respectables. Ce qui permet aux Malgaches par comparaison de mesurer le niveau médiocre de la situation de la démocratie et des standards électoraux chez eux.
Certains rêvent à présent de voir émerger un « Macron de Madagascar », qui arriverait à s’imposer de la même manière dans le paysage politique face aux dinosaures et aux vautours.

L’express de Madagascar écrit : « Sans surprise, Emmanuel Macron a conquis la voix des Français résidant à Madagascar. Il est plébiscité à 85,3%.
Après la fermeture des bureaux de vote, le comité de soutien d’Emma­nuel Macron s’est donné rendez-vous au Café de la Gare à Antananarivo. C’est dans une ambiance sereine et festive que les «marcheurs» à Madagascar ont attendu le compte à rebours annonçant le résultat. Des applaudissements et des embrassades ont suivi l’apparition du portrait d’Em­manuel Macron. «Nous sommes satisfaits des résultats. Avec ce score, il est avéré que les Français à l’étranger sont plus ouverts. Cela va donner une nouvelle dynamique à la France», se félicite Jean-Hervé Fraslin, délégué du candidat Macron.

MAURICE

« L’express » donne les résultats des Français votant à Maurice : 79,83 % des voix pour Emmanuel Macron.
Comme en France, Emmanuel Macron a raflé la majorité des votes à Maurice. En effet, il a comptabilisé 79,83 % des votes, contre 20,17 % pour Marine Le Pen. Au total, 3 920 votes ont été exprimés à Maurice. Le bureau de vote compte aussi un plus fort taux d’abstention qu’au premier tour. Cette fois-ci, seuls 49,11 % des Français éligibles à Maurice ont accompli leur devoir civique, contre 52 % au premier tour.
Et « L’express » pose la question :

Macron président: nouvel espoir pour l’Afrique ?


Emmanuel Macron avait en effet déclaré au Monde, durant la campagne, vouloir «écrire une nouvelle page dans notre relation avec l’Afrique»«Quand je regarde l’Afrique, je vois en effet le continent de l’avenir. L’Afrique est en train de connaître une transformation sans précédent, avec une croissance continue depuis 2000, l’urbanisation et l’essor des classes moyennes, le développement du secteur privé et une jeunesse créative et dynamique.»
Selon le nouveau président, il y a bien entendu «des défis que l’Afrique devra surmonter : la démographie, les pandémies ou le dérèglement climatique qu’elle subit, les inégalités et la faiblesse de la gouvernance. Mais je suis convaincu que l’Afrique surprendra le monde par son dynamisme».
 

TANZANIE, MOZAMBIQUE,


Dans ces pays les journaux donnent les résultats des élections présidentielles françaises, mais sans commentaire particulier, il s’agit la plupatrt du temps de reprises des dépêches de l’Agence France Presse, ou de l’agence portugaise LUSA pour ce qui concerne le Mozambique.
SEYCHELLES
« Seychelles News Agency » rapporte que le Président Danny Faure a adressé un  message de félicitations à Emmanuel Macron :
« En portant son choix sur votre personne, le peuple français marque son profond attachement aux principes républicains de sa devise ’liberté, égalité, fraternité’, comme aux valeurs universelles d’accueil et d’ouverture à l’autre ».
Il a aussi estimé dans son message qu’à travers cette élection le peuple français a voulu également témoigner au nouveau locataire de l’Elysée, « sa réelle volonté de poursuivre avec vous cette politique d’une France solidaire, tolérante et ouverte sur le monde. »
« Les Seychelles et la France ont une longue histoire culturelle en commun ».
 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play