publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Revue de presse régionale

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le

COMORES

 
Cela n’arrive pas tous les jours, le président comorien Azali Assoumani va avoir l’occasion de faire connaissance avec Donald Trump, non pas à Moroni évidemment, pas à Washington non plus, mais à Ryad en Arabie Saoudite.
L’ambassade saoudienne à Moroni a remis au président Azali une invitation du roi  Salman ben Abdelaziz Al-Saoud l’invitant à participer au sommet arabo-américain, prévu à Riyad le 21 mai prochain. Donald Trump doit effectuer le déplacement à ce sommet.
« Al Watwan » rapporte qu’en recevant la lettre d’invitation,  « Azali Assoumani a salué vivement cette initiative qui est de nature à jeter les bases de nouvelles relations de coopération et de partenariat fondées sur la confiance mutuelle entre les pays arabes et les Etats Unis.»

 

Toujours dans « Al Watwan »

L’aéroport de Wani à Ndzuani n’a plus d’électricité depuis deux semaines

 
 Électricité d’Anjouan  lui a suspendu l’abonnement, à cause d’un cumul d’impayés de factures, qui a atteint à ce jour vingt-trois millions de francs (46 000€).
Le directeur de l’aéroport, Ansuani Attoumane, est depuis en négociation avec Eda, par l’entremise de la vice-présidence en charge des Transports, et un engagement a été signé pour un rééchelonnement de la dette. Malgré tout, le courant n’est à ce jour toujours pas rétabli.  
A noter que ce n’est pas seulement l’aéroport qui subit le plan de recouvrement austère d’Eda : certains établissements publics, comme la Radiotélévision de Ndzuani (Rtn) ont déjà vu leurs anciens compteurs électromécaniques remplacés par des compteurs à prépaiement.  
 
MADAGASCAR

Midi-Madagascar titre une nouvelle fois sur l’affaire Claudine Razaimamonjy : « Vers une nouvelle audition au Bianco » annonce le journal
« Une nouvelle audition de Claudine Razaimamonjy sera de mise, mais en raison de son état de santé, elle est pour le moment incapable de répondre à sa convocation ».
En tout cas, dès que son état de santé s’améliorera, Claudine Razaimamonjy sera non seulement placée sous mandat de dépôt à la prison, mais elle sera également auditionnée de nouveau au siège du Bianco ».
« L’express de Madagascar »   ajoute qu’il devrait y avoir également un « gel de ses comptes bancaires », et que «  les biens immobiliers de la prévenue ne pourront plus être cédés, jusqu’à la fin de la procédure judiciaire.
« Dans une affaire de délinquance financière comme celle-ci, les biens de l’accusée peuvent être considérés comme des pièces à conviction. « Il s’agit aussi, de conserver de probables objets du délit ». « Ces biens ne peuvent plus être ni cédés ni transférés, jusqu’à nouvel ordre ».
Elle ajoute qu’en matière pénale, si l’accusée de délinquance économique est condamnée, les éléments de son patrimoine, considérés comme objets ou fruits du délit financier « seront impérativement confisqués ». Charge à la prévenue, explique-t-elle, de prouver devant le tribunal que ses avoirs n’ont pas été mal-acquis.

 
A Madagascar, il y a une autre affaire politico-judiciaire : il s’agit de la plainte pour violences et menaces de morts posée par la secrétaire générale du syndicat du magistrat contre le sénateur de la majorité  Riana Andriamandavy, vice président du Sénat. Les gardes du corps du sénateur avaient physiquement empêché des magistrats de s’approcher de la chambre d’hôpital de Claudine Razaimamondjy.
Suite à la plainte, le sénateur était parti en voyage en Chine. Il est revenu ; mais n’a pas pour l’instant été interrogé dans le cadre de cette plainte. Les autorités semblent paralysées comme pour l’affaire Claudine.

 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play