publicité

Revue de presse régionale

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le , mis à jour le
MAURICE
La fronde anti-métro gagne du terrain à Maurice. Le leader d’un parti d’opposition - , Roshi Bhadain du Reform Party – est parti en guerre contre le métro écrit « Le Mauricien ». Il envisage d’engager une initiative sur le plan diplomatique. Ainsi, sur la base d’une pétition comprenant les signatures d’un maximum d’habitants,  il compte alerter formellement les autorités indiennes (L’inde a largement financé ce projet) contre l’utilisation de ces fonds accordés à Maurice pour « défigurer la ville de Quatre-Bornes et les régions avoisinantes, sans oublier les autres agglomérations urbaines sur le corridor urbain entre Curepipe et Port-Louis. Il va plus loin en appelant  les députés de l’opposition des circonscriptions urbaines à soumettre leur démission de l’Assemblée nationale afin de forcer des élections générales anticipées.

C’est une véritable « charcuterie routière » dit-il «  je suis sûr que New Dehli n’acceptera pas de financer la destruction de nos villes ».
« Ce sera un chambardement total dans les habitudes des usagers de la route, sans compter les inconvénients inimaginables, non seulement pour les riverains du trajet du tram, mais pour tous les habitants », confie Roshi Bhadain.
« Des propriétaires de maisons ont déjà compris l’enfer qu’ils vivront avec le passage des trains chaque six minutes devant leurs portes. Ils ont pris les devants en mettant leurs propriétés immobilières sur le marché. Qui les dédommagera pour cette dévaluation de leur patrimoine du jour au lendemain ? ».

MADAGASCAR
La JIRAMA - la société nationale d’électricité – part en guerre contre les voleurs d’électricité. Il y avait déjà les vols de câbles ; mais il y a aussi de plus en plus de gens qui se connectent frauduleusement sur le réseau :  « ces vols d’électricité qui se produisent notamment pendant la période de pointe, soit entre 18 heures et 21  heures, provoquent une surtension engendrant par la suite la détérioration, voire même l’explosion de nos postes de transformateurs installés sur les poteaux. » explique la direction de la JIRAMA. 
Pour y remédier, la JIRAMA sollicite les autorités locales et la population en général pour  lutter contre les vols de courant. « Les chefs « fokontany » sont mobilisés en particulier car ils sont à proximité des usagers pour identifier et dénoncer les voleurs de courant. D’autant plus, la loi sur la pénalisation des voleurs d’eau et d’électricité est bien effective. Il y a déjà des voleurs de courant qui sont emprisonnés grâce à une collaboration avec des usagers ».

« Midi- Madagascar » rend hommage à la première femme de la marine Malgache.
A seulement 26 ans, Nadia Randriamalaza entre dans l’histoire de l’Armée malgache en tant que première femme ayant intégré les Forces Navales Malgaches. Fraichement diplômé de l’Académie Militaire et du Centre de Perfectionnement des Officiers elle a choisi la marine. Pourtant, elle n’est pas née au bord de la mer, issue de la région agricole de Fianarantsoa.
Future navigatrice, elle ambitionne de devenir la première femme militaire malgache à commander un bateau de guerre. Titulaire d’une licence de droit, elle a à cœur de faire respecter le droit malgache dans la vaste Zone Economique Exclusive de la Grande Ile.

LA REUNION
L’Ile entre à nouveau en vigilance volcanique. Le Piton de la Fournaise pourrait entrer à nouveau en éruption selon l’observatoire  volcanologique.
Le préfet de La Réunion appelle les randonneurs à faire preuve de la plus grande vigilance sur le massif du volcan en raison de la présence de coulées non refroidies et non stabilisées dans les zones interdites, présentant un risque important de dégazages nocifs pour la santé.

SEYCHELLES
Le gouvernement veut assurer l’auto-suffisance alimentaire, notamment la production de viande.
« Seychelles News Agency » cite l’exemple de la viande de porc, « nous importons 1 000 tonnes et produisons 500 tonnes par an.
Le pays n'est actuellement auto-suffisant que pour la production des œufs.
72 % des aliments consommés par la population des Seychelles sont importés.
Les fonctionnaires du ministère de l’agriculture examinent comment les terres sont allouées aux agriculteurs pour s'assurer qu'elles sont utilisées pour une production alimentaire maximale.
Il en va de même pour la pêche, surtout opérée par des bateaux étrangers.
Les autorités veulent développer également l'aquaculture pour ouvrir de nouvelles opportunités aux Seychellois.

Les Seychelles encore avec cette curiosité de la nature qui pousse dans un hôtel de Mahé, l’ile principale de l’archipel : un cocotier à trois têtes. Le jardinier de l’hôtel explique que ce cocotier a été attaqué par un insecte, une sorte de scarabée, et qu’il lui a administré un insecticide chimique. Peu après une deuxième tête a poussé… Puis une troisième. Cela donne un cocotier très bizarre avec ses trois têtes palmées et l’on se déplace de toute l’ile pour voir cette attraction.



Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play