publicité
Examens 2017
avec

Rechercher un résultat

Violences au collège de Passamainty : le personnel dénonce les mensonges du Vice – Rectorat.

Le personnel du collège de Passamainty dénonce ce qu’il qualifie de mensonges, de laxisme et de manque criant d’engagement du Vice –Rectorat face aux violences perpétrées par des bandes contre les élèves.

© Info Kwezi
© Info Kwezi
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le
Le personnel du collège dit avoir prévenu le Vice – Rectorat que le samedi 1 juillet 2017, dernier jour de l’année avec réception des élèves, des violences pouvaient éclater.
 
Malgré les engagements pris pour la sécurité de tous, le Vice – Rectorat n’a rien fait et des violences graves ont une fois de plus éclaté.
 
Les personnels du Collège de Passamainty ont diffusé un communiqué à cet effet :

«   Le Vice Rectorat n’a pas tenu ses engagements et les violences ont à nouveau éclaté.

Après plus de 10 jours de droit de retrait, les personnels du collège Ouvoimoja ont tenu à cesser leur mouvement afin de permettre à tous les élèves de 3ème de participer à l’examen du Brevet (jeudi 29 et vendredi 30 juin 2017) et de recevoir aujourd’hui leurs affectations pour l’an prochain.
Cette décision avait été prise suite aux engagements du Vice Rectorat (pris lors d’une CHSCT) de sécuriser le collège avec des travaux, de garantir la présence de 6 agents, au lieu de 3, d’Equipe Mobile de Sécurité (EMS) et la présence des forces de l’ordre.

Durant le Brevet, nous avons constaté que la présence policière n’était pas effective (absence à l’arrivée des élèves, présence uniquement un soir sur deux). Le nombre d’agents EMS était quant à lui inférieur à l’effectif habituel avec seulement 2 agents.

Lors de notre mouvement nous avions prévenu le VR, à plusieurs reprises, que les jeunes se préparaient à se battre à nouveau au sein de l’établissement et à ses abords entre les dates du 29 juin et 1er juillet 2017. Nous considérions ces menaces comme réelles.

 Aujourd’hui, à 10H20, de nouvelles violences ont eu lieu dans le collège. Des bagarres préméditées entre élèves impliquant l’usage de couteau, câbles, matraque télescopique, bombe lacrymogène et mobilier (chaise, table, poubelle métallique) ont éclaté. De nouveaux mouvements de foule ont eu lieu. Le personnel vie scolaire présent, avec le soutien des professeurs, ont pu contenir les violences au bout de 30 minutes environ. La police est arrivée uniquement à 10H55 sur les lieux afin d’escorter le dernier bus d’élèves de Vahibé.

 De nombreux collégiens impliqués ont pu fuir par les failles de la clôture que nous dénonçons depuis plusieurs années. Le VR s’était engagé à débuter des travaux pour y remédier. Ces travaux ont débuté mais à ce jour ils sont au point mort depuis la levée du droit de retrait.

Le personnel du collège Ouvoimoja de Passamainty regrette le manque d’implication du Vice Rectorat dans la sécurisation de ses établissements. Le VR doit faire passer en priorité la sécurité de tous les enfants, des personnels et des usagers.

Nous rappelons qu’à la rentrée nous serons très vigilants quant à l’avancée des travaux de sécurisation qui sont indispensables à une reprise normale du service. Nous serons également très attentifs à l’effectif de vie scolaire qui sera attribué à l’établissement.

 Aussi, nous appelons l’ensemble de la population de Mayotte à signer et faire signer la pétition des parents d’élèves pour de meilleures conditions d’enseignement à Mayotte.
 Le personnel du collège Ouvoimoja Passamainty 

Pétition disponible via le lien :

 http://www.mesopinions.com/petition/social/cri-alarme-parents-elevesmayo... )

 
ECOLE

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play