publicité

Mer du Japon : le missile nord-coréen à 150 kilomètres d'un vol Air France

Un avion de la compagnie aérienne Air France a survolé, le 28 juillet, la mer du Japon. Dix minutes plus tard, un missile intercontinental nord-coréen y terminait sa course. Informations contradictoires des chaines américaines et mise au point d'Air France.

© STR / KCNA VIA KNS / AFP
© STR / KCNA VIA KNS / AFP
  • Par Alain Jeannin
  • Publié le , mis à jour le
La chaine américaine CNN rappelle que la Corée du Nord a testé, vendredi dernier, un missile intercontinental capable d’atteindre les principales villes américaines. Les tirs nord-coréens, et il y en a eu plusieurs ces dernières semaines, sont retombés dans la zone maritime du Japon. Ils représentent une menace potentielle pour le transport aérien international.

Au nord du Japon

CNN affirme que le missile intercontinental serait passé à 100-150 kilomètres du vol Air France 293 Paris-Tokyo. La menace était donc relativement éloignée mais bien réelle. D’autant que deux lignes aériennes passent à 16 km de l'endroit où le missile s'est abimé en mer.
L'avion, un Boeing 777-300ER, effectuait, cette fois selon ABC, la liaison entre l'aéroport international Roissy-Charles de Gaulle de Paris et un des aéroports internationaux de Tokyo (Japon) avec 323 passagers à bord. Il se trouvait à l'ouest de l'île d'Hokkaido (Japon) alors que le missile atteignait son apogée et commençait à redescendre en Mer du Japon. D'après la chaîne américaine, la trajectoire du vol serait passée à dix minutes de celle du missile.

Air France corrige 

La compagnie Air France a indiqué dans un communiqué adressé aux chaines américaines que son appareil n'est jamais entré dans la zone concernée par les tests de missiles nord-coréens et que jamais les passagers n'ont couru le moindre risque. Le vol s'étant opéré sans le moindre incident. Air France indique se tenir au courant des activités de l'armée nord-coréenne par l'intermédiaire des autorités françaises. Toujours selon Air France, le vol AF293 indiqué par ABC n'effectue pas la liaison entre CDG (Paris) et HND (Tokyo-Haneda) mais la liaison inverse, contrairement à ce qu'indique la chaîne. Le Japon est l'escale habituelle des liaisons aériennes entre Paris et Nouméa.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play