publicité
Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

"Nous sommes là pour travailler, écouter et avancer" disent les ministres à leur arrivée en Guyane

  • La1ère
  • Publié le , mis à jour le

"Nous sommes là pour travailler, écouter et avancer" a déclaré le ministre de l'Intérieur à son arrivée en Guyane. Matthias Fekl et Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer, ont tenu un point presse à la préfecture à Cayenne, ce mercredi soir.

Ericka Bareigts et Matthias Fekl à Cayenne. © jody amiet / AFP
© jody amiet / AFP Ericka Bareigts et Matthias Fekl à Cayenne.
Les ministres de l'Intérieur, Matthias Fekl, et de l'Outre-mer, Ericka Bareigts, sont arrivés mercredi en fin de journée en Guyane pour tenter de trouver une issue à la crise paralysant le département. Venus directement de Paris, les deux représentants du gouvernement sont arrivés en avion gouvernemental après 17h locales (22h à Paris), avant d'être héliportés vers Cayenne puis de rejoindre en voiture la préfecture vers 17h55 locales.

Point presse

Les ministres de l'Intérieur et des Outre-mer ont tenu un point presse une heure après leur arrivée. Matthias Fekl et Ericka Bareigts se sont exprimés depuis la préfecture. Ils se sont dit "heureux" et "honorés" de représenter le gouvernement et d'être en Guyane. Matthias Fekl a pris la parole en premier. "Notre état d'esprit est constructif avec la volonté d'être utile et de pouvoir ensemble aller de l'avant avec les Guyanais pour construire l'avenir de la guyane", a déclaré le ministre de l'Intérieur. (L'intégralité du point-presse ci-dessous grâce au Facebook Live de Guyane 1ère.)

"Nous sommes là pour travailler, écouter et avancer avec des solutions concrètes sur le court terme, mais aussi la volonté de projeter ensemble la Guyane dans l'avenir, sur le long terme", a-t-il ajouté. "Nous rendrons compte régulièrement au Premier ministre et au Président de la République de l'avancée des travaux" a précisé le ministre de l'Intérieur.

Des rencontres dès ce soir

La ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts, a ensuite pris la parole. "Nous sommes à une étape importante, car nous avons choisi d'être dans une méthode sérieuse, républicaine et constructive", pour apporter des solutions à la crise que traverse actuellement le département. Ericka Bareigts a salué le travail accompli par la mission interministérielle arrivée samedi dernier. Elle a confirmé que des "rencontres" allaient se tenir dans les heures qui viennent avec différents acteurs. 

Ces rencontres doivent mener à "des solutions très concrètes", qui portent sur le "moyen terme" voire le "long terme", afin d'avoir une "perspective pour ce territoire" à "dix ou quinze ans", a observé Ericka Bareigts. "Au-delà des échéances électorales, il faut maintenir la perspective, il faut dresser les espérances", a affirmé la ministre des Outre-mer.

Une visite de 48h

Selon Guyane 1ère, les ministres devraient rester 48 heures dans le département. Après leur point presse, Matthias Fekl et Ericka Bareigts se sont retirés sans répondre aux questions des journalistes. Pas de précision donc suite à l'article du site Les Echos qui affirme que le gouvernement prévoit un pacte de 4 milliards d'euros pour la Guyane. 

Rassemblement des "500 frères"

Dans le même temps que ce point presse, un rassemblement du collectif des "500 frères" et de manifestants s'est tenu à l'extérieur de la préfecture. Un peu plus tôt, ils s'étaient rendus à l'aéroport pour accueillir les ministres, mais ils n'avaient pas pu les apercevoir. Devant la préfecture ce mercredi soir, les chants des "500 frères" réunis sur la Place de Grenoble se sont fait entendre. Ils devraient être reçus jeudi matin par les ministres.
off

 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play