publicité

Nouvel accès de fièvre sur le marché londonien du nickel

Le nickel a atteint mardi un nouveau sommet de 11.887 $ à la bourse des métaux de Londres, avant de baisser légèrement en soirée. Les cours du métal, qui déterminent la valeur de la production calédonienne, évoluent au gré des aléas de la conjoncture internationale

Un Trader pendant la séance de cotation du nickel à la Bourse des métaux de Londres (LME) © Alain Jeannin
© Alain Jeannin Un Trader pendant la séance de cotation du nickel à la Bourse des métaux de Londres (LME)
  • Par Alain Jeannin
  • Publié le
Le dernier essai d’un missile nord-coréen a entrainé mardi un regain d’intérêt pour les valeurs refuges dont l’euro et les métaux industriels (plomb, nickel et cuivre). La nouvelle hausse du métal gris, ce mardi, est donc liée principalement à la faiblesse du dollar qui permet aux investisseurs utilisant d'autres devises d'effectuer des achats de nickel à bon compte (le billet vert sert de monnaie de référence aux cours des métaux et aux paiement sur les marchés de Londres et de Shanghai). L'euro a franchi mardi la barre des 1,20 dollar, à 1,2028 dollar pour la première fois depuis le 2 janvier 2015.

Le nickel monte

Conséquence notamment des derniers tirs de missiles par la Corée du Nord, « les achats spéculatifs de nickel sont en hausse de 125 % sur la période 20 jours » précise le négociant londonien Marex Spectron. La tension est d'autant plus marquée en Asie que le missile tiré lundi soir a survolé le Japon avant de s'écraser dans l'océan Pacifique.

La hausse du nickel au LME répond aussi à des facteurs conjoncturels, notamment aux nouvelles menaces contre l’industrie minière aux Philippines et à la décision du producteur brésilien Vale de retarder l’extension du projet minier de Voisey’s bay au Labrador. « Au cours de cette période d’évaluation globale de nos actifs, nous n'approuvons pas de nouveaux projets », a déclaré un porte-parole de Vale. Le concentré de minerai de la grande mine canadienne approvisionne l’usine hydro métallurgique de Long Harbour à Terre-Neuve qui produit du nickel pur, à proximité du territoire français de Saint-Pierre et Miquelon. À Londres, le Metal Bulletin rappelle que Vale étudie également l'avenir de son usine de nickel en Nouvelle-Calédonie et que le principal objectif est de trouver un « modèle durable ».

 

Attendre et voir

Alors que les prix du nickel restent historiquement bas, ils ont affiché des gains importants ces dernières semaines. Le prix du nickel à trois mois sur le London Metal Exchange a atteint son plus haut niveau depuis novembre 2016. Les cours ont été soutenus par la demande du secteur de l'acier inoxydable et des batteries automobiles, ainsi que par l’arrêt d’industries polluantes en Chine. Ce mardi soir à Londres, le nickel affichait un cours de 11.705 dollars la tonne (+2,10 %) .

Une bonne affaire pour la Nouvelle-Calédonie ? « Trop tôt pour le dire, déclare Jean-François Lambert, il faudrait que la tendance dure au moins un trimestre pour redonner le sourire aux producteurs ». Pour le consultant en financement des matières premières, par ailleurs expert et membre du cercle Cyclope, deux chiffres de croissance industrielle chinoise et donc de consommation de métaux et de nickel sont attendus cette semaine et ils seront importants pour la suite…

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play