publicité

Nouvelle-Calédonie – France au Mondial U17 : "C'est comme si on jouait contre nous"

Pour sa première participation à une phase finale de Coupe du monde, la Nouvelle-Calédonie affronte les bleuets en Inde ce dimanche. Un moment "historique" pour Dominique Wacalie, le sélectionneur de l'équipe des moins de 17 ans de la Nouvelle-Calédonie. Coup d'envoi à 13h30 (heure de Paris).

Le sélectionneur des U17 Dominique Wacalie en debriefing lors du stage kiwi © Albert Xalite
© Albert Xalite Le sélectionneur des U17 Dominique Wacalie en debriefing lors du stage kiwi
  • La 1ère (avec AFP)
  • Publié le , mis à jour le
Dans quel état d'esprit êtes-vous avant ce match particulier pour la France et la Nouvelle-Calédonie ?
Dominique Wacalie : "C'est historique ! C'était un rêve de jouer contre la France, c'est quelque chose d'exceptionnel. Cela va faire bizarre (rires). C'est comme si on jouait contre nous! On a tous pleuré quand la France a gagné la Coupe du monde 1998 avec Christian Karembeu. On sait que lui et les autres Calédoniens qui ont joué en métropole vont nous suivre et pensent à nous. Cela sera très spécial."
© FIFA U17
© FIFA U17
Cette qualification pour le Mondial U17 en Inde peut-elle donner un coup de "boost" au football local ?
Dominique Wacalie : "Ce tournoi va être un tremplin. Je suis également responsable de la direction technique de la fédération et en charge du développement du foot en Nouvelle-Calédonie. Cette qualification pour le Mondial U17 va avoir un impact sur les gamins, leur donner envie de s'impliquer dans le football. Cela montre que si on veut, on peut le faire. Par exemple, on est passés de 9000 à 11-12.000 licenciés après la qualification. Il y a eu un effet. Durant notre préparation, de nombreux gamins sont venus nous soutenir."

Pensez-vous que cette génération peut disputer un jour la "vraie" Coupe du monde ? Quel est votre objectif pour cette compétition en Inde ?
Dominique Wacalie : "Oui je pense. A partir de cette génération, on peut faire quelque chose d'intéressant. Ils ont autour de 17 ans, ce sera peut-être pour l'édition 2026 pourquoi pas. Cela va nous permettre de tracer un plan qui tienne la route. (Sur l'objectif du Mondial U17) J'ai dit aux gamins de prendre du plaisir. Ce sera peut-être la première et la dernière grande compétition qu'ils vont connaître. Si le résultat vient, cela sera encore plus génial. On va essayer d'aller le plus loin possible, d'être le moins exposé possible aussi pour ne pas prendre des +pilules+ (des grosses défaites, ndlr). On a aussi des choses à montrer pour faire connaître ce qu'est le foot calédonien. On a notre propre sensibilité de jeu. En face de nous, on aura des joueurs professionnels, pour certains qui sont ou vont signer dans des grands clubs. Nous on est amateurs. On est prêts à souffrir, mais on va le faire avec beaucoup d'envie."

Regardez les derniers moments de préparation de la sélection calédonienne :
Les cagous se préparent à affronter les bleuets

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play