publicité

L'épidémie de zika progresse en Nouvelle-Calédonie: reprise des épandages au malathion

  • Par Angela Palmieri
  • Publié le 14/02/2014 | 14:25, mis à jour le 14/02/2014 | 15:53

Dengue, chikungunya, Zika, ces trois maladies transmises par le moustique sont en progression constante en Nouvelle-Calédonie. Même si la situation n'est pas, pour le moment, comparable à celle de la Polynésie, les autorités sanitaires ont néanmoins décidé de procéder à de nouveaux épandages.

Les agents chargés de réaliser les épandages portent des masques et des combinaisons pour se protéger des effets toxiques du malathion © NC 1ère
© NC 1ère Les agents chargés de réaliser les épandages portent des masques et des combinaisons pour se protéger des effets toxiques du malathion
Face à la multiplication des cas "autochtones" de zika, les autorités sanitaires de Nouvelle-Calédonie ont décidé de réaliser des épandages pour lutter contre la prolifération des moustiques en utilisant un insecticide controversé: le malathion.
 
L'utilisation de ce produit est interdite en métropole depuis 2008.
Sa toxicité pour l'homme et les mammifères, si notamment les sources d'eau potable sont contaminées, a été prouvée mais cette substance provoque aussi et surtout de sérieux dégâts écologiques. Par exemple pour les abeilles, celles qui se retrouvent sous un nuage de malathion  n'ont aucune chance de survivre! 
Les quartiers de Nouméa, particulièrement concernés par les cas de zika, de dengue ou de chikungunya, sont pulvérisés de malathion par des véhicules spécialement équipés © NC 1ère
© NC 1ère Les quartiers de Nouméa, particulièrement concernés par les cas de zika, de dengue ou de chikungunya, sont pulvérisés de malathion par des véhicules spécialement équipés

Contrairement à la réglementation hexagonale, en Nouvelle-Calédonie l'usage du malathion est donc autorisé mais "contrôlé"...
Son efficacité est très limitée car la seule vraie méthode pour lutter contre les épidémies de zika, de dengue et de chikungunya reste la destruction des gîtes larvaires.
 
 

Le reportage à Nouméa de Sylvain Duchampt et de Nicolas Fasquel de NC 1ère.

 

Partagez :

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play