publicité
Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

610 emplois en moins en 2016

Selon l’institut des études statistiques, l’emploi salarié se dégrade encore, mais reste à un niveau élevé. Les secteurs les plus touchés sont l’industrie, minière en particulier et le BTP. Côté positif, le commerce, les services et le secteur public embauchent. 

. © NC1ere
© NC1ere .
  • Angélique Souche
  • Publié le
La baisse de l’emploi s’atténue selon l’institut des études statistiques. Pour autant, la reprise est encore très incertaine… En effet, 610 emplois en moins ont été observés au dernier trimestre 2016. L’emploi salarié se dégrade encore, mais reste à un niveau élevé, proche des sommets atteint fin 2014, période de forte croissance. Le secteur le plus touché est logiquement l’industrie. Et L’industrie minière en particulier minière, qui a détruit sur l’hôtel de la rationalisation plus de 400 emplois fin 2016.
 
La construction elle aussi marque le pas. Elle a même atteint son plus bas niveau de la décennie et les grands projets en cours, chantier du Néobus par exemple, tardent à se traduire en embauches. Le commerce et les services se compensent, avec une hausse notable du recrutement dans les secteurs spécialisés, scientifiques et techniques, mais aussi des activités de sécurité privée. A noter que l’augmentation du nombre de fonctionnaires, notamment grâce aux renforts des effectifs issus des ministères de l’intérieur, de la justice et de la défense, permet d’atténuer le phénomène de baisse globale. De la même façon, le PULSE, le programme de soutien à l’emploi a, selon l’ISEE joué son rôle d’amortisseur de crise.
 
C’est finalement un marché de l’emploi en demi-teinte et  incertain que nous décrit l’ISEE. Le niveau de l’emploi intérimaire (- 12%) ne permet pas de parier sur une reprise de l’emploi salarié  à  durée indéterminée. Sans compter que si le nombre de demandeurs d’emploi progresse de 8% en décembre 2016,  paradoxalement celui des  offres d’emploi augmente lui aussi. Une inadéquation entre l’offre et la demande, symptomatique d’un marché en manque de confiance.
 
Si un effort d’amélioration dans le traitement des données a déjà été  consenti, la directrice de l’ISEE, Véronique Daudin, insiste encore sur la limite du champ d’observation actuellement cantonné  au seul emploi salarié. Une enquête prenant en compte toutes les formes d’emploi sera prochainement mise en place. Cette évolution donnera une lecture plus juste par exemple des effets de la création d’entreprise sur l’emploi. 

Sur le même thème

  • emploi

    L’IDC-NC enquête sur les besoins en emplois et en formations

    Lancement ce mercredi de la 4ème édition de l’enquête prospective emploi formation 2017 à l’Institut pour le Développement des Compétences en Nouvelle-Calédonie. Une enquête de 5 mois au cours de laquelle seront rassemblées des informations majeures pour le compte du gouvernement. 

    Mis à jour le jeudi 04 Mai 2017 à 10:40
  • emploi

    VKP : le marché de l’emploi redevient attractif

    Après la démobilisation sur le site de Vavouto et le plan de licenciement à KNS, le marché de l’emploi sur la zone VKP reprend des couleurs. Cap Emploi est en charge de 2 chantiers de recrutements : la reconstruction du Four n°2 de l’usine du Nord et la plate-forme hospitalière de Koné.

    Mis à jour le lundi 20 Mars 2017 à 11:16
  • emploi

    La MIJ accompagne les jeunes du Nord

    Après Hienghène la semaine dernière, la Mission d’Insertion des Jeunes de la province Nord a fait escale ce mercredi 15 mars à Poum pour son dernier Forum sur la formation et l’emploi. Plusieurs centaines de jeunes du Grand Nord ont fait le déplacement.

    Mis à jour le mercredi 15 Mars 2017 à 14:38
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Votre site 1ère se modernise, nous aimerions savoir ce que vous en pensez.
Cela ne prendra pas plus de deux minutes.

Donnez votre avis