publicité
Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Assises : 15 ans de prison pour Marco Parau

  • Isabelle Peltier
  • Publié le

La cour d’Assises a condamné ce mardi Marco Parau à 15 ans de réclusion criminelle. Les jurés l’ont reconnu coupable d’homicide volontaire. Son procès avait commencé lundi matin.

© NC 1ERE
© NC 1ERE
Le 3 novembre 2015, Marco Parau, un père de famille âgé de 51 ans, avait tué d’une balle dans la tête Jimmy Namu, un jeune homme de 25 ans.  Pas de légitime défense pour Marco Parau. La Cour n’a pas non plus retenu la possibilité d’un tir accidentel. Pour l’avocate générale, l’intention de tuer ne faisait aucun doute.

Pour l’avocat des parties civiles, Maître Frédéric Daubet-Esclapez, le verdict est satisfaisant. Pour l’avocate de Marco Parau, au contraire, le verdict est sévère. Maître Laure Chatain estime que son client n’a jamais souhaité la mort de Jimmy et retient que le contexte de bruit, d’agressions et d’insultes racistes, qui sévit dans cette rue de Plum, n’a finalement pas été retenu comme circonstance atténuante.

Marco Parau a maintenant dix jours pour faire appel.

Partagez :

  • Un ancien fonctionnaire de la mairie de Nouméa accusé de corruption passive

    justice

    5 ans de prison dont 2 avec sursis, c’est la peine requise par le ministère public, ce lundi, à l’encontre d’un ancien fonctionnaire de la mairie de Nouméa accusé de corruption passive. Il avait fait attribuer des marchés à des entreprises qui le rémunéraient en salaires.

    Mis à jour le mardi 28 Mars 2017 à 09:37
  • 20 ans de prison pour le meurtre de sa concubine

    justice

    Aux Assises, Gaétan Lalith a été reconnu coupable du meurtre de sa concubine et condamné  à 20 ans de réclusion criminelle.  La Cour a suivi le réquisitoire de l’avocat général. Gaétan Lalith avait tué sa compagne de 2 coups de fusil en novembre 2015 dans un squat à Dumbéa.

    Mis à jour le vendredi 17 Mars 2017 à 14:53
  • « Une justice plus proche des justiciables du Nord »

    justice

    Après Nouméa, la section détachée du Tribunal de Première Instance de Koné a procédé ce lundi 13 mars à son audience solennelle de rentrée. Cette séance rassemblait l’Etat, les plus hautes instances judiciaires du pays, le personnel administratif et les assesseurs civils et coutumiers.

    Mis à jour le lundi 13 Mars 2017 à 16:36

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play