publicité

Au deuxième round, le gouvernement reste sans président

Comme le 31 août, le quinzième gouvernement de la Nouvelle-Calédonie n'a pas réussi à élire son président, ce matin. Les cinq partenaires de la plate-forme ont soutenu Philippe Germain. Les quatre indépendantistes présents et le représentant des Républicains calédoniens ont voté blanc.

Les membres du quinzième exécutif se sont prononcés en fin de matinée. © NC 1ère
© NC 1ère Les membres du quinzième exécutif se sont prononcés en fin de matinée.
  • Sylvie Hmeun (F.T.)
  • Publié le
C'était écrit, ou presque. Ils se sont réunis, ils ont voté... et le quinzième gouvernement de la Nouvelle-Calédonie n'a toujours pas de président. Seuls dix des onze membres étaient présents ce matin, route des Artifices. Déwé Gorodey manquait à l'appel. Résultat de cette deuxième tentative : cinq voix pour Philippe Germain, président sortant et candidat à sa succession, celles de la plate-forme loyaliste. Et cinq votes blancs, ceux des quatre indépendantistes présents et de Christopher Gygès. Le membre du groupe Les Républicains calédoniens formé autour de Sonia Backès a expliqué pourquoi au micro de Sylvie Hmeun et de Michel Bouilliez.
«Discuter des orientations»

Affaires courantes

Dans l'attente d'un exécutif en ordre de marche, le quatorzième du nom continuera donc à expédier les affaires courantes. Comme il l'a fait ce matin en adoptant quatorze délibérations, en prenant dix-huit arrêtés et en examinant 27 dossiers d'étrangers.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play