publicité

"Calédoniens ailleurs" fête son 2ème anniversaire : que deviennent-ils ?

"Calédoniens ailleurs" fête son 2ème anniversaire ! En deux ans, c’est plus d’une centaine de Calédoniens qui a accepté de raconter son parcours, de partager son histoire. Cette semaine, certains donnent de leurs nouvelles. Petit tour d’horizon de leurs trajectoires. 

"Calédoniens ailleurs" fête son 2ème anniversaire : que deviennent-ils ? © DR
© DR "Calédoniens ailleurs" fête son 2ème anniversaire : que deviennent-ils ?
  • Par Ambre Lefeivre
  • Publié le , mis à jour le
Après des années passées en métropole ou ailleurs, certains Calédoniens sont de retour sur le Caillou ou du moins sont sur le chemin. C’est le cas de Bruno Creugnet. Le jeune médecin officie au Médipôle de Koutio depuis quatre jours ! En tant qu’assistant en endocrinologie, le Calédonien a atteint son objectif : soigner ses compatriotes. Autre Calédonienne à faire ses valises : Marie-Noëlle Bome. La secrétaire médicale originaire de Lifou s’apprête à quitter l’Auvergne avec son petit garçon pour rentrer définitivement sur le territoire. « J’avais fait mon temps en métropole », confie-t-elle. Charles Baudry, le dynamique communicant a fait le même choix. Toujours aussi actif au sein de la radio associative Radio VL et auprès du Siapo, le jeune homme souhaite rentrer d’ici la fin de l’année.

Si certains voient leur avenir sur le Caillou, d’autres continuent leur ascension de part le monde. A Singapour, Lorraine Thomas savoure sa nouvelle vie. L’ancienne collaboratrice de chez Versace à Milan est devenue consultante chez Michael Page, toujours spécialisée dans le luxe. Un nouveau défi pour la Calédonienne. « A Singapour, tout est différent, si tu ne connais pas le marché local et que tu es étrangère, c’est difficile. Heureusement j’ai trouvé une alternative et toutes les marques de mode, de luxe et de retail font parties de mes clients ». L’Asie par contre, c’est fini pour Ingrid Govan. La pétillante juriste dans les assurances s’apprête à fêter sa première année à Munich au sein de la maison mère de son entreprise.  Surtout, la Calédonienne est montée dans les échelons et est désormais conseillère en protection de données personnelles. Au Brésil, Emmanuelle, qui a lancé un ecolodge avec des amis et son mari, est devenue maman. Entre son petit Hugo, dix mois, né à Ubatuba et le camping, la jeune femme s’organise. « Le camping fête son premier anniversaire ce mois-ci et même s’il y a eu des moments difficiles - comme tout business qui commence, il faut savoir faire sa place parmi les grands - nous arrivons à avoir de plus en plus de clients ».  A Dublin, Alizé, l’énergique hôtesse de l’air est toujours sur son petit nuage. Avec Simon son petit ami italien, ils viennent d’acheter un appartement. La jeune femme s’apprête à lui faire découvrir son île ce mois-ci.

De gauche à droite et de haut en bas : Quentin, l'équilibriste à Paris, Emmanuelle, installée au Brésil et maman d'un petit garçon, Sébastien, le scientifique qui parcourt le monde et Lorraine, dans le monde du luxe à Singapour © DR
© DR De gauche à droite et de haut en bas : Quentin, l'équilibriste à Paris, Emmanuelle, installée au Brésil et maman d'un petit garçon, Sébastien, le scientifique qui parcourt le monde et Lorraine, dans le monde du luxe à Singapour

En métropole, Aunoo Douce, la  première avocate kanak au barreau de Paris, poursuit sa belle carrière. Elle est sur le point de rejoindre un cabinet spécialisé en droit commercial et droit des investissements dont une partie des bureaux est située en Suisse. Concentrée à développer sa clientèle personnelle, la jeune femme travaille également à titre personnel sur un projet dédié à l’empowerment. A Paris également, Soane dit Sony a pris une grande décision. Le jeune homme est aujourd’hui séminariste envoyé par les Missions Étrangères de Paris en étude au Séminaire St Sulpice d’Issy-les-Moulineaux.  « Ce fut une décision lourde conséquence par rapport à ma famille, au diocèse, à mes amis. Mais la vocation est un appel bien mystérieux ! » Dans la capitale, Roy Matkovic a trouvé son bonheur. Le chercheur a été recruté par une équipe de l’Institut Cochin, réputée pour ses travaux sur les rétrovirus VIH.  « Je m’éclate. Les conditions de travail sont exceptionnelles. On a la possibilité d’avoir des échantillons prélevés de patients sur lesquels on peut réaliser nos expériences ».

De gauche à droite et de haut en bas : Mathieu, start-uper à Paris, Jean-Gilles, footballeur au Portugal, Laurine, cavalière, Sony séminariste, Roy, chercheur à l'Institut Cochin © DR
© DR De gauche à droite et de haut en bas : Mathieu, start-uper à Paris, Jean-Gilles, footballeur au Portugal, Laurine, cavalière, Sony séminariste, Roy, chercheur à l'Institut Cochin

A Montpellier, Jacques continue de vivre son rêve. Le volleyeur est salarié de son club ASL Croix d’Argent. Désormais éducateur animateur et entraîneur sportif, il a changé d’équipe pour être en national 3 pour une prochaine montée en national 2. Autre sportive à évoluer : Laurine Colombe. La Calédonienne a débuté en course avec son cheval. La jeune femme enregistre de bons résultats avec ses chevaux. A l’aise sur un fil ou sur une boule, l’équilibriste Quentin Folcher jongle entre plusieurs créations dont celle de son école l’Académie Fratellini et a un projet d’échange culturel en Inde.

En Nouvelle-Calédonie, Pierre- Christophe Pantz poursuit son chemin. Responsable scientifique à l’Académie des Langues Kanak depuis juillet 2016, il encadre des locuteurs et des chargés d’étude afin de mettre en valeur les langues kanak dans les médias. Le docteur en géographie, spécialisée en géopolitique est d’ailleurs un invité régulier de NC 1ère. Sur le Caillou, Jonathan Hayoun a dû revoir ses plans. Le futur pilote, après validation de sa théorie, est rentré précipitamment sur le territoire pour raisons personnelles. Il continue toutefois de voler pour faire ses heures avant de revenir en métropole pour terminer sa formation.

De gauche à droite et de haut en bas : Romain, le pilote installé au Canada, Alizé, l'hôtesse de l'air qui vit à Dublin, Marie-Noëlle, secrétaire médicale en Auvergne qui rentre sur le Caillou, Françoise, l'artiste-peintre. © DR
© DR De gauche à droite et de haut en bas : Romain, le pilote installé au Canada, Alizé, l'hôtesse de l'air qui vit à Dublin, Marie-Noëlle, secrétaire médicale en Auvergne qui rentre sur le Caillou, Françoise, l'artiste-peintre.

A quelques milliers de kilomètres de là, Daniel Maviet continue d'immortaliser le monde. Le photographe est actuellement en Polynésie et prépare sa prochaine expo. Dans le Pacifique toujours, Emilie Chautard, la dynamique chef d’entreprise, multiplie les projets. Installée en Australie, à la tête de plusieurs sociétés, elle s’est lancée dans le yoga et participe à des retraites dans le monde entier.

Le yoga a fait d’autres adeptes parmi les "Calédoniens ailleurs" ! Claire Mathieu Palpacueur, collaboratrice au Plaza Athénée, a passé le diplôme pour être professeur de yoga. Elle est également directrice des groupes et événements. A Paris toujours, le réalisateur Jérôme Roumagne savoure le succès de son film Respire tout en continuant son travail d’assistant réalisateur pour des longs-métrages et vient de terminer l’écriture de son prochain court-métrage. Côté artiste toujours, Françoise Wadou prépare une nouvelle expo à Golbey. La peintre s’envole au pays à la fin du mois pour préparer un projet sur le Pacifique également.

De gauche à droite et de haut en bas : Emilie, la chef d'entreprise est devenue aussi prof de yoga, Merryl l'illustratrice est maman, Roy Pallas vit en Allemagne et Jacques poursuit sa carrière de volleyeur © DR
© DR De gauche à droite et de haut en bas : Emilie, la chef d'entreprise est devenue aussi prof de yoga, Merryl l'illustratrice est maman, Roy Pallas vit en Allemagne et Jacques poursuit sa carrière de volleyeur

Roy Pallas, dessinateur et professeur sur le net, vit désormais en Allemagne et s’occupe toujours de son blog. L’illustratrice Merryl met sa carrière en devenir entre parenthèses pour faire une pause bébé. La Calédonienne a accueilli un petit garçon le 21 juillet. As de l’internet, Matthieu Babe continue de développer son application Pinpo avec un nouveau logiciel pour les agences immobilières et les promoteurs. L’équipe a récemment gagné le concourt de la Real Estate New Technology comme «Start-up de l’année».

A Paris, Sébastien Bellow est toujours ingénieur application chez BioAxial. Le Calédonien sillonne le monde pour faire découvrir un module de microscopie à super-résolution. Un challenge qu’il relève haut la main quand d’autres se sont lancés de nouveaux défis ! Aux Etats-Unis, Yumiko a dit adieu à ses rêves de police. La jeune femme est train de monter une compagnie de business marketing avec une avocate. « Notre compagnie baptisée FDT est spécialisé dans le conseil pour le digital marketing, business et légal. On aide les entrepreneurs à planifier leur business plan et leur marketing ».  Le pilote Romain Barachet s’est également établi en Amérique du Nord. Installé au Canada, il attend que ses diplômes néo-zélandais soient reconnus pour survoler bientôt le pays et « surtout le cercle arctique ! » En métropole, l’artiste Denis Pourawa vit à Lyon depuis cette année et continue de mener à bien ses projets d’écriture. A Bordeaux, Charles a laissé tomber son projet de producteur de musique. Il se concentre sur sa marque de vêtements, Juicee Clothing et vient de valider son MBA.

Des expériences riches, diverses, intéressantes à partager !

ambre@lefeivre.info 

Sur le même thème

publicité
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play