publicité

La dotation du Conservatoire augmentée

  • Par Viviane Béhar-Baudrier
  • Publié le
Suite au mouvement des employés de l’Association de formation des musiciens intervenants (AFMI), hier devant le conservatoire de musique et de danse de Nouvelle-Calédonie, le gouvernement de Nouvelle-Calédonie rappelle les engagements financiers qu'il a pris en 2017. 
A savoir, depuis avril 2015, il s’est attaché à réaliser de nombreuses économies dans tous les domaines et a demandé à ses établissements publics de s’appliquer la même rigueur en 2017. Pour le conservatoire de musique et de danse de Nouvelle-Calédonie qui fait figure d’exception, la participation du pays a été augmentée afin de maintenir les formations musicales dans le Nord et les îles. Ainsi, le gouvernement a versé 33,4 millions supplémentaires au Conservatoire, portant sa contribution globale à 263 millions en 2017 contre 229,6 millions en 2016 tout en demandant un plan d’économie réalisable au sein même de l’établissement.
 

Opposé à cette décision

En réponse, le Conservatoire a envisagé de mettre fin au contrat passé avec l’AFMI en charge de l’enseignement musical dans le Nord et dans les îles. Le gouvernement s’est opposé à cette décision. Pour préserver ces antennes, le gouvernement a même décidé d’inscrire à son budget supplémentaire 35 millions afin de permettre au conservatoire de passer l’année 2017 sans encombre et de maintenir ainsi l’activité d’éveil à la musique et au développement culturel assurée par l’AFMI auprès de la jeunesse du Pays.
 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play