publicité

FOOTU17: les Bleus, leaders du groupe E.

Pour son deuxième match dans ce Mondial indien, l'équipe de France a contrôlé le Japon 2-1. Réalistes et bien organisés, ils s'offrent une nouvelle victoire et la qualification pour les 8e de finale. 

Amine Gouiri et Yacine Adli fêtent le deuxième but français. © FIFA/Getty Images/Tom Dulat
© FIFA/Getty Images/Tom Dulat Amine Gouiri et Yacine Adli fêtent le deuxième but français.
  • Par Martin Charmasson
  • Publié le , mis à jour le

Gouiri, intenable


A la hauteur de son statut de néo-professionnel, l'attaquant de l'Olympique Lyonnais, Amine Gouiri, continue d'impressionner dans ce groupe E. Face au Japon, il s'est montré dangereux dès la première minute de jeu, avec une série de crochets dans la surface, conclus par un extérieur du pied, tout près de trouver le cadre. Les Bleus ont laissé la possession du ballon à leurs adversaires dans cette première période (41% contre 59%). La défense, resserrée, n'a laissé que peu d'espace pour des appels ou des passes en profondeur. 
Une maîtrise qui a donné confiance et permis de mieux gérer les actions offensives.
Lancé côté gauche depuis le milieu du terrain, Amine Gouiri s'est échappé après avoir largué le latéral droit. Il a poussé le ballon dans la surface, puis s'est mis sur son pied droit pour une frappe croisée, contrée par le gardien dans son but (23e).
Gouiri qui, cinq minutes plus tard, centrait en retrait à l'entrée de la surface pour une frappe au-dessus de la barre transversale d'Adli.
En fin de première mi-temps, Caqueret sera proche à deux reprises de doubler la mise. D'abord sur une incursion côté droit de la surface, stoppée en bout de course par le gardien Kosei Tani, puis sur un tir à 20 mètres plein axe qui frôlera les montants. 

Le match s'emballe


La seconde période est un peu plus équilibrée. Mais la France continue de contrôler. Elle est bien aidée par des Japonais trop dribbleurs, qui oublient de profiter de la qualité de leur jeu de passes rapides. C'est justement dans ce registre que les joueurs de Lionel Rouxel vont accroître leur avance. Adli et Gouiri exécutent un une-deux parfait, que le second achève par un tir à ras de terre (2-0, 71e). 
Pas habitués à subir, le Japon renforce son pressing offensif et seulement deux minutes plus tard provoque un penalty. Bianda accroche Miyashiro qui tombe dans la surface et se fait justice lui-même. 2-1. Le score ne bougera plus. L'équipe de France mérite amplement sa première place du groupe E avec deux victoires en deux matchs, et déjà quatre buts au compteur pour Gouiri, sans parler des passes décisives d'Adli. 
Le résultat n'est pas forcément une bonne nouvelle pour les Cagous qui affronteront après le Honduras, un Japon sans doute revanchard. 

Sur le même thème

  • sportnc1ère

    FOOTU17: le coup de massue

    La sélection calédonienne espérait un résultat face à un adversaire moins côté que la France et le Japon. Il n'a pas eu lieu. L'efficacité était du côté hondurien pour ce deuxième match du Mondial. Défaite 5-0 des Cagous qui, par moment, ont montré de belles choses.  

  • sportnc1ère

    FOOTU17: Jour d'espoir

    Cette nuit (1h30 du matin, en direct sur NC1ere télévision), la sélection calédonienne jouera son deuxième et avant-dernier match dans le groupe E de la Coupe du Monde. En face d’elle, un adversaire plus abordable que la France ou le Japon, mais à prendre au sérieux, le Honduras. 

  • sportnc1ère

    FOOTU17: Wacalie, guide exemplaire

    Le parcours de l'enfant de Hnacaöm, devenu responsable de la sélection à 35 ans, peut inspirer ses joueurs avant le deuxième match du Mondial contre le Honduras. Animé d'une conviction, celle de pouvoir réussir et grandir en se dépassant, il a surmonté les obstacles. Portrait.

publicité
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play