publicité

La grève des pilotes a été levée à Aircalin

Le ciel se dégage pour la compagnie Air Calédonie International, et tous les passagers qui scrutaient d'un œil inquiet le programme des vols à venir. La grève initiée il y a une semaine par une partie des pilotes a été levée cette nuit, après une nouvelle réunion de négociations. 

Le retour à la normale pourrait s'échelonner jusqu'à dimanche pour certains passagers, qui ont été 2600 à être impactés. © NC 1ère /Fabien Cailleau
© NC 1ère /Fabien Cailleau Le retour à la normale pourrait s'échelonner jusqu'à dimanche pour certains passagers, qui ont été 2600 à être impactés.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
[MISE A JOUR DE JEUDI APRES-MIDI]

Le programme des rotations d'Aircalin rentrera dans l'ordre à partir de ce vendredi, a annoncé la compagnie aérienne suite à la levée du mouvement de grève qui perturbait le plan de vols depuis une semaine. Un retour à la normale qui pourrait toutefois se prolonger jusqu'à ce week-end, «très certainement dimanche», pour les derniers passagers impactés.  

«Travaux en interne»

Commencé mercredi 20 septembre dans la nuit, c'est ce mercredi 27 septembre dans la nuit que le mouvement d'une partie des pilotes a été arrêté. Au terme d'une réunion qui s'est prolongée jusqu'à 21h30 hier, un protocole d'accord a été signé entre l'Unac CFE-CGC et la compagnie. «La direction et le syndicat se sont entendus sur l'interprétation de certains accords. Des travaux continueront d'être menés en interne sur les questions qui traitent de l'amélioration de l'organisation et de la gestion des plannings des pilotes», a expliqué Aircalin dans la foulée à travers un communiqué.

«Pas d'augmentation»

Avec cette précision: «Sur les revendications d'ordre économique et notamment la question de la revalorisation de la prime de départ à la retraite qui étaient le point de blocage des négociations, il est entendu et accepté par les pilotes qu'il n'y aura pas d'augmentation salariale». Ecoutez Didier Tappero, le directeur général d'Aircalin interviewé jeudi par NC 1ère.
«Volet économique difficile»

«Aucune surenchère salariale»

Les pilotes qui s'étaient mis en grève se sont exprimés dans la matinée, par le biais d'un communiqué. «Contrairement à ce qui a pu être évoqué, aucune surenchère salariale n'a été au centre du protocole d'accord, déclare l’Unac. Les points clés de la gestion humaine et opérationnelle des pilotes, irritants majeurs depuis quelques années, ont tous fait l'objet d'un engagement formel de la direction en faveur de leur résolution. Engagement à changer de méthode, et à ramener les pilotes au centre des principes de décision les concernant. La direction s'est également engagée à satisfaire notre demande du traitement spécifique du personnel navigant technique pour les questions de retraite et de départ anticipé.»

«Décisif»

L'Union ajoute que «ce mouvement, premier dans l'histoire de notre compagnie, est, à plus d'un titre, décisif. Au moment où Aircalin a engagé un virage déterminant pour son avenir, chacun aura compris que rien ne peut être fait en mettant notre corporation de côté.»

Gêne importante​

En une semaine, une demi-douzaine de rotations ont dû être annulées, 2 600 voyageurs sur 10 000 ont été touchés. Et les solutions bis déployées par la cellule de crise d'Aircalin ont parfois occasionné des détours inoubliables. 

Excuses

«Chaque jour, les personnels de l’entreprise ont travaillé sans relâche afin de trouver les meilleures solutions de réacheminement pour les passagers. Pour autant, certaines situations personnelles ont été difficiles pour nos clients, avec des réacheminements parfois longs et fatiguants», reconnaît la compagnie, qui présente ses excuses pour ces conséquences. «Excuses renouvelées», également, de la part des pilotes grévistes. Le ciel paraît en tout cas dégagé pour les vacances d'octobre..

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play